LGESTSEIGNEUR

Daniel 7 - le 4è animal épouvantable : G7 - ONU, FMI et OTAN

Depuis le royaume babylonien de Nabuchodonosor jusqu'à nos jours, trois grandes dominations se sont succédé pour régir le monde : celle de Babylone avec Nabuchodonosor [1], celle d'Alexandre le Grand [2] et celle constituée par les empires coloniaux [3]. La quatrième et dernière domination avant le règne de DIEU par son peuple saint est la bête épouvantable décrite par Daniel en ces termes : «Je regardai pendant mes visions nocturnes, et voici, il y avait un quatrième animal, terrible, épouvantable et extraordinairement fort ; il avait de grandes dents de fer, il mangeait, brisait, et il foulait aux pieds ce qui restait ; il était différent de tous les animaux précédents, et il avait dix cornes.» (Daniel 7.7)

 

Remarquons qu'une grande partie de ce chapitre est consacrée à donner les détails sur le quatrième animal. En réalité, c'est à cause de ce quatrième royaume qu'a été écrit tout ce chapitre 7 du livre de Daniel.

Cette vision, c'est pour faire découvrir deux acteurs majeurs de la fin des temps : les puissances dominantes (les dix cornes) et l'homme (la petite corne) qui serait à leur tête. Car le royaume, qui se cache sous ce quatrième animal, exercera la dernière grande domination sur ce monde. Sa chute marquera la fin de ce monde.

 

Après lui en effet, la domination passera au peuple de DIEU pour toujours et à perpétuité. Car après cela, dit la Parole, «Le règne, la domination, et la grandeur de tous les royaumes qui sont sous les cieux, seront donnés au peuple des saints du Très Haut. Son règne est un règne éternel, et tous les dominateurs le serviront et lui obéiront.» (Daniel 7.27).

 

Il est clair que si la terre a vraiment connu les trois premières dominations que sont la Babylone de Nabuchodonosor, l'empire d'Alexandre le Grand et les quatre grands empires coloniaux, c'est qu'il ne reste plus qu'une dernière avant celui de DIEU.

 

L'intérêt de ce chapitre est donc non seulement d'identifier ce quatrième et dernier royaume, mais aussi et surtout de reconnaitre les signes, contenus dans la description de ce quatrième animal, qui annoncent la fin, afin que nous en soyons instruits et que le monde ne soit pas surpris.

 

Cette dernière partie du chapitre 7 du livre de Daniel étant relative au temps de la fin, pour la comprendre, il faudra la mettre en rapport avec ce qui est annoncé dans les révélations faites par Jean dans son Apocalypse, étant entendu qu'il n'y a pas deux fin du monde.

 

Ainsi, cet animal à dix cornes, c'est le grand dragon rouge à dix cornes dont parle Apocalypse 12.3.

 

Il est constitué du G7 (sept cornes) complété par les trois autres cornes que sont le FMI, l'OTAN et l'ONU.

 

Les sept chefs d'État du G7 constituent les sept (7) têtes avec les sept couronnes (diadèmes). Ce sont aussi sept cornes que complètent à dix, les trois cornes que sont les trois chefs des trois institutions que sont l'OTAN, le FMI et l'ONU. Ces trois derniers n'ont pas de couronne, car n'étant pas à la tête de nations. Ce ne sont pas des souverains comme le sont ceux du groupe de sept.

 

Peut-être que l'on se demandera comment l'ONU peut-elle faire partie de cette association.

Que l'on ne s'y trompe pas, l'ONU a bel et bien été conçue pour les États-Unis et leurs alliés. Pour ne pas être long dans ce développement, rappelons-nous seulement qu'ils sont trois de cette coalition du G7 à détenir le statut de membre permanent du Conseil de sécurité et que les résolutions qui émanent d'eux y passent toujours ou presque. Il suffit pour cela qu'ils ménagent les susceptibilités et les zones d'influence de la Chine et de la Russie. Ils peuvent ainsi s'assurer leur approbation ou, tout au moins leur abstention. Ce qui fait que les USA et leurs alliées partent toujours avec trois voix contre deux possibles abstentions parmi les cinq permanents. Le reste n'est que question de pressions, de menaces de représailles économiques et de chantages diplomatiques pour faire plier les quelques autres membres du Conseil de sécurité qui, du reste, pour la plupart, n'ont aucun moyen pour s'opposer et résister à cette machine infernale.

 

L'ONU est bien le premier instrument qui agit sournoisement, et même ouvertement, au service de la politique impérialiste des États-Unis et de leurs alliés. La preuve patente, ces derniers temps, ce sont les interventions en Irak, en Côte d'Ivoire et en Libye pour ne citer que ces cas là, où des résolutions très douteuses autorisèrent soit l'OTAN, soit une coalition de ces nations criminelles, à semer la désolation et la mort parmi de paisibles populations. L'exemple de la Syrie est là pour nous indiquer que partout dans le monde, ils font ce qu'ils veulent pourvu que cela ne soit pas préjudiciable à la Russie et à la Chine.   

 

Le terme «corne» est à considérer selon la rhétorique biblique. Une corne c'est une force, une puissance. Tous les dix, États et organisations sont des «cornes», car tous les dix ont une capacité élevée de nuisance.

 

Remarquons qu'à la différence des deux précédents animaux, aucune description n'est donnée quant à la forme de ce dernier. Tout simplement parce que les nations qui constituent ce dernier royaume ne forment pas un tout compact. Éparses, elles ne sont pas toutes du même continent, selon qu'il est écrit : ce royaume sera divisé (Daniel 2.41).

Mieux, toutes les entités (cornes) qui forment ce quatrième animal ne sont pas de la même nature. Certaines (7) sont des nations, pendant que d'autres (3) sont des institutions. Toutes choses qui firent dire au prophète que cet animal était «différent de tous les animaux précédents».

 

En plus, elles agissent par l'intermédiaire d'une multitude d'organismes et de sociétés. Ces organismes qui se multiplient et s'étendent comme des tentacules représentent les "serres" ou les «grandes dents de fer» du prédateur qui brise à gauche, broie à droite et saccage tout sur son chemin, le faisant apparaitre épouvantable aux yeux du prophète Daniel.

 

Tous les États du monde ou presque, en effet, sont sous le contrôle de ce monstre à «dix cornes». Le G7 en effet les asservit :

- soit par l'ONU dont les résolutions lient les poings de toutes les nations, obligeant les petites à se soumettre à leur diktat sous peine de représailles ;

- soit par la monnaie (ou la dette) via le FMI qui les maintient par un mécanisme inique de la dette, sous un joug éhonté dont le chantage n'est pas la moindre des infamies ;

- soit en dernier recours par la force que constitue l'OTAN (ou d'autres formes de coalition) dont ils n'hésitent pas à faire usage pour semer la destruction en vue de démontrer leur puissance et imposer leur volonté.

 

Ce quatrième royaume est extraordinairement fort et de sa force il tire son droit. Rien ne lui résiste. C'est pourquoi la TOB le décrivant en action dit de lui qu'il "dévorera toute la terre, la piétinera et la déchiquettera".

 

Avec les organisations à leur service (ses grandes dents de fer), les puissances Occidentales ont mis la main sur toutes les richesses de la terre. Ceux qui leur résistent, elles les piétinent et les brisent. Ils se sont fort bien illustrés dans ce sens ces dernières années afin que la Parole soit accomplie.

 

Ils ont besoin de pétrole, d'uranium, d'or ou de diamant ? Si vous en possédez, vous êtes en danger. Ils s'en accaparent quoi que cela puisse couter et au mépris de toute équité. Au passage, ils assassinent et ridiculisent des rois, redessinent des frontières (Soudan), piétinent et anéantissent tout ce qui leur résiste (Irak, Lybie..). C'est une domination terrible.

 

Elle contrôle tout. Au service de sa puissance, de sa voracité et de sa cruauté, opèrent organismes gouvernementaux, puissantes ONG et médias. On comprend alors que Daniel n'a rien exagéré quand il disait  parlant de cette dernière domination que : «cet animal est terrible, épouvantable et extraordinairement fort».

 

Ce quatrième animal est véritablement le grand dragon rouge à dix cornes qui nous est révélé dans le livre de l'Apocalypse. C'est-à-dire le G7 complété des trois organisations que sont l'ONU, le FMI et l'OTAN.

 

La question est : Puisque nous vivons à l'ère du quatrième et dernier royaume, sommes-nous au temps de la fin ? – La Parole de DIEU est claire sur cette question : le temps de la fin interviendra au moment où règnera sur la plus puissante des nations du G7, un homme répondant aux caractéristiques de la petite corne, (Daniel 7.8) [4]. Il ne reste donc qu'à décrypter la prophétie afin d'en ressortir tout le profile de cet homme. Cela est très important, d'autant qu'à la tête de la plus puissante des nations pour diriger le monde, certains des actes que cet homme posera (Daniel 7.25) sont des signes annonciateurs de la fin des temps et de la fin de la domination de ce dernier royaume.


Que l'Esprit de DIEU guide de sa lumière ceux qui recherchent la vérité.

 

La petite corne [ICI]


                                                                             A NEBELE Sanseu Épiphanie


22/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres