LGESTSEIGNEUR

Daniel 7 - le 1er royaume semblable à un lion : Nabuchodonosor

Les visions de Daniel, serviteur de notre DIEU, nous résument l'Histoire du monde depuis le royaume babylonien de Nabuchodonosor jusqu'au temps de la fin. C'est donc qu'elles survolent tout au moins notre temps dont le moins qu'on puisse dire est qu'il se révèle tout aussi perturbé que la fin de ce monde pourrait l'être. C'est par les images de «quatre grands animaux», que l'ÉTERNEL représente les quatre moments les plus importants l'Histoire de ce monde depuis Nabuchodonosor. En effet, Daniel dit : «Je regardais pendant ma vision nocturne, et voici, les quatre vents des cieux firent irruption sur la grande mer. Et quatre grands animaux sortirent de la mer, différents les uns des autres » (Daniel 7.2-3). Ces quatre grands animaux, comme l'explique l'ange à Daniel, «ce sont quatre rois qui s'élèveront de la terre». (Daniel 7.17). Mais le verset 7.23 (Le quatrième animal, c'est un quatrième royaume) qui suit plus loin, nous montre que ce sont aussi des royaumes à la tête desquels se sont retrouvés ces quatre rois. Ce qui nous autorise pour retrouver ces rois à rechercher aussi des territoires qui répondraient aux caractéristiques énoncées.

 

«Le premier était semblable à un lion, et avait des ailes d'aigles; je regardai, jusqu'au moment où ses ailes furent arrachées; il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un cœur d'homme lui fut donné». (Daniel 7.4)

 

Ce premier animal, c'est le royaume de Babylone dont Nabuchodonosor fut le roi. C'est d'ailleurs le roi lui-même et des moments de sa vie que retrace ce verset. La précision en  fin de verset (et un cœur d'homme lui fut donné) permet de faire le lien avec Daniel 4.16 pour la compréhension et une lecture correcte des images employées.

 

C'est un roi sur toute la terre, comme un lion l'est dans la jungle, seul maitre. C'est que sa force et sa puissance furent immenses et incontestables sur terre. Et, il fut si grand que sa renommée atteignit même les cieux. D'où l'image «des ailes d'aigle» pour y accéder. Car, comme l'aigle peut monter haut dans le ciel, de même ce roi atteignit les sommets de la gloire. C'est Daniel même qui nous aide à la compréhension dans le chapitre 4, quand, expliquant son songe au roi, il lui dit : «C'est toi, ô roi, qui es devenu grand et fort, dont la grandeur s'est accrue et s'est élevée jusqu'aux cieux, et dont la domination s'étend jusqu'aux extrémités de la terre».

 

Mais, ce roi babylonien, orgueilleux et prétentieux péchait énormément devant DIEU qui décida de le punir pour l'instruire. Il connut donc l'abaissement et se retrouva dans la brousse, mangeant de l'herbe comme les animaux. C'est la chute brutale et vertigineuse du roi Nabuchodonosor qui s’est retrouvé d'un instant à l'autre, de son palais royale à la brousse pour demeure, que traduit l'image : «ses ailes furent arrachées».

 

Car ce fut pour ce roi, comme si l'on arrachait brusquement les ailes à un aigle royal paradant dans les airs. Ou encore, si vous le voulez, pour épouser le cynisme de notre temps, comme si votre avion perdait soudainement ses réacteurs pendant que vous devisiez tranquillement à bord dans les airs. Rappelez-vous que Nabuchodonosor était encore à s'enorgueillir de son pouvoir et de ses réalisations quand brusquement tout lui fut enlevé. (Daniel 4.30-33) Il fut chassé. Et le décret divin était tel que, pendant sept ans, il vive comme un animal.

 

Pour ce faire, le SEIGNEUR le lia solidement à cette condition «avec des chaînes de fer et d'airain» et «son cœur d'homme lui fut ôté, et un cœur de bête lui fut donné», selon ce qui es écrit (Daniel 4.23). C'est dire combien DIEU avait fait de cet homme un animal et tenait à ce qu'il soit maintenu dans cette condition jusqu'au terme de sa colère.

 

Et, même à la fin de la punition, après les sept ans, c'est l'intervention divine qui le ramène à la nature humaine. Car, «il fut enlevé de terre et mis debout sur ses pieds comme un homme, et un cœur d'homme lui fut donné» dit la prophétie, avant qu'il ne recouvre sa royauté.

La forme passive employée ici (Il fut enlevé de terre et mis debout), indique qu'il bénéficie d'une action extérieure à sa volonté pour retrouver son royaume. Or si c'est l'ÉTERNEL qui le lie, qui d'autre peut défaire les liens. C'est pourquoi c'est Lui-même DIEU, qui l'arracha de terre où Il le fixa pour le punir.


Ce premier royaume de la vision est celui de Babylone dont Nabuchodonosor fut roi. Après celui-là, trois autres grandes dominations s’élèveront sur ce monde, puis viendra la fin des temps.


Le second royaume [ICI]  

                                                  

                                                                             A NEBELE Sanseu Epiphanie



11/01/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres