LGESTSEIGNEUR

5- LE NOM MYSTERIEUX DE BABYLONE


L'UE : la prostituée et son mystérieux nom [1-2-3]

 

«Il me transporta en esprit dans un désert. Et je vis une femme assise sur une bête écarlate, pleine de noms de blasphème, ayant sept têtes et dix cornes. Cette femme était vêtue de pourpre et d'écarlate, et parée d'or, de pierres précieuses et de perles. Elle tenait dans sa main une coupe d'or, remplie d'abominations et des impuretés de sa prostitution. Sur son front était écrit un nom, un mystère: Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre. (Révélation  17.3-5)

«C'est ici l'intelligence qui a de la sagesse. -Les sept têtes sont sept montagnes, sur lesquelles la femme est assise.» (Révélation 17.9)

 

Dans ce passage des Révélations, le SEIGNEUR nous indique qu'en plus de la deuxième bête qu'est l'UEMOA [4], il existe une autre entité, «la femme», la «grande prostituée» ; «C'est elle qui a la royauté sur les rois de la terre».

 

Avant de nous avancer, il faut savoir qu'au verset 17.5, celle qui porte sur son front le nom mystérieux, ce n'est pas la femme, cette grande prostituée, comme nous le laisse croire le fait que c'est elle qui est évoquée au verset 17.4. Le "front" dont-il s'agit, est celui de la «bête écarlate», la deuxième bête. Et son nom, nous le connaissons, c'est U.E.M.O.A.. Ce nom, la deuxième bête qui est une organisation, comme toutes celles au monde, le porte «sur le front» à l'entrée de son siège.

 

Mais pourquoi est-ce un mystère ce nom sur son front ?

 

La première raison qui fait de ce nom U.E.M.O.A. un mystère, est qu'il se présente sous la forme d'un sigle qu'il faut décoder avant d'en connaitre la signification. Pour chacun de nous, lorsque nous le découvrons pour la première fois, ce sigle reste une énigme, un mystère qu'il faut (ou qu'il a fallu) élucider avant d'en donner l'interprétation. En cela, ce sigle est un mystère en soi. Mais ce n'est pas tout.

 

En effet, et c'est là la seconde raison qui en fait un mystère plus complexe encore, l'ÉTERNEL nous révèle  par l'Ange du Seigneur que l'inscription mystérieuse, qu'est ce nom U.E.M.O.A., que porte cette bête sur son front, renferme une signification cachée, celle que Lui-même, nous donne et qui est : «Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre». Autrement dit, l'ÉTERNEL nous apprend que le nom U.E.M.O.A. que porte la deuxième bête sur son front signifie «Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre». Ou encore, pour faire beaucoup plus court, le sigle U.E.M.O.A. veut dire «Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre».

 

En vérité, c'est là le véritable mystère caché de ce nom. Car, comment, le nom "Babylone" peut-il figurer dans la signification du sigle d'une organisation africaine ? Quelle vérité cachée DIEU veut-il nous faire découvrir en procédant ainsi ?

 

Ô sagesse et science infinies de DIEU ! C'est par Lui que tout a été fait, les choses cachées comme les choses révélées. Et c'est, Lui, l'ÉTERNEL, qui par sa grande bonté nous révèle Ses secrets quand Il le trouve bon.

 

Voici, qu'il nous révèle que U.E.M.O.A. signifie «Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre».

 

Essayons d'exploiter cette signification.

 

Remarquons, avant tout, que cette définition : Babylone la grande, la mère des impudiques et des abominations de la terre, se divisent en deux parties : l'une, le "nom" [Babylone la grande] et l'autre, la périphrase qui l'explicite [la mère des impudiques et des abominations de la terre].

 

La première partie de cette définition «Babylone la grande» ne peut se traduire que par «la grande Europe». Or, que peut être aujourd'hui la grande Europe si ce n'est l'Union Européenne. Le sigle même de cette union n'est-il pas U.E. ? Et, comme par hasard, le sigle U.E. constitue les deux premières lettres du sigle U.E.M.O.A.

 

Au point que, si nous scindons ainsi : U.E. / M.O.A. le nom de la première bête, il ne nous restera plus que le sens de ''MOA'' à trouver et le mystère serait levé.

 

Car, ainsi scindé, nous obtenons une première partie U.E., auquel nous pouvons faire correspondre le nom "Babylone la grande" et une deuxième partie M.O.A. qui voudra donc logiquement dire "la mère des impudiques et des abominations de la terre". 

 

Parcourant les langues de cette institution qu'est l'U.E., il n y a qu'en anglais que cette seconde partie du sigle, M.O.A., se déploie pour donner Mother Of Abominations.

 

Ainsi donc le nom mystérieux que portent la deuxième bête est un sigle : U.E.M.O.A. et sa signification cachée est "U.E., Mother Of Abominations". Ou, si l'on veut tout en anglais, UE = EU, (Européan Union, Mother Of Abominations). Mais je crois que la version qui prend en compte les deux langues (français et anglais) est celle qui doit être retenue. Elle traduit mieux la complexité de l'interprétation et lui conserve son caractère mystérieux. Par ailleurs, cette version symbolise les deux nations dont le joug a pesé le plus sur le cou des Africains.

 

Car ce n'est pas tant la découverte du nom mystérieux qui est important. C'est qu'elle nous permet d'identifier formellement l'Union Européenne comme la femme des versets 3 et 4 du chapitre 17 des Révélations et de donner un nom à l'auteur des pratiques abominables dénoncées dans ce chapitre. Cette découverte nous permet en outre, définitivement, de confirmer que la deuxième bête est l'U.E.M.O.A.

 

Ainsi le SEIGNEUR, nous révèle ce que représente l'U.E. en réalité. Le nom que porte l'organisation qu'est l'U.E.M.O.A., cache en réalité l'U.E. et ses pratiques, c'est là tout le secret que voilait ce nom mystérieux sur le front de la bête. Et c'est là l'une des vérités importantes que voulait nous faire découvrir le SEIGNEUR. Car en effet, qui aurait soupçonné toute l'UE dissimulée derrière les pratiques de Sarkozy. C'est pourquoi d'ailleurs, le prophète sursauta stupéfait, quand il la vit, cette femme, selon ses propres paroles : «En la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement». Oui, il fut étonné que derrière la France du faux prophète Sarkozy se cache toute l'Union Européenne. Il fut étonné du degré d'implication de toute cette institution et donc de toute l'Europe, dans nos malheurs.

 

La malversation est si bien dissimulée que c'est le SEIGNEUR, du haut des cieux qui la dénonce. C'est tous ensembles qu'ils nous pillent et c'est tous ensembles qu'ils se partagent le butin de la rapine. Cela, Laurent GBAGBO, ne pouvait le dénoncer, même si, et c'est sûr, il en a connaissance. Nous l'aurions pris pour un fou. Nos ennemis d'ailleurs nous taxaient de toujours crier au complot international, par leurs médias qui durant ces années l'ont répété et répété à l'envie. Pour eux, nous ne sommes que des paranoïaques pour qui la théorie du complot est la seule arme de défense.

 

Or nous le savons tous, c'est une stratégie de communication qui consiste à imposer par suggestion dans les esprits un prisme de lecture et d'analyse très dépréciatif de tout ce qui pouvait provenir de chez nous et de nos autorités. Dès lors, toute dénonciation provenant du pouvoir en place était analysée comme telle. Il ne fallait pas prêter attention à quoi que ce soit quand cela venait de nous. Les ivoiriens eux-mêmes, pour une part, se sont convaincus que le pouvoir de Laurent GBAGBO en faisait trop quand il dénonçait ces pratiques. Ils disaient : «le pouvoir et le FPI, voient des complots partout et dénoncent des complots, et des tentatives fictives de coups d'État». C'était si bien mené qu'aujourd'hui encore dans ce pays, on trouve des personnes n'ayant rien à voir avec leurs pratiques sataniques qui croient que le méchant c'est Laurent GBAGBO.

 

Eh bien ! Continuez de croire ce que vous voulez. Le SEIGNEUR, Lui, dénonce nos méchancetés et les vrais comploteurs. Et, la vérité se saura de toutes les façons.

 

Pour en revenir au texte support, «La femme assise sur la bête écarlate» est bien l'UE à qui l'UEMOA, est soumise. C'est elle qui domine sur les pays de l'UEMOA et de toute l'Afrique et c'est ce que nous souligne le verset 17.18 des Révélations qui dit «la femme que tu as vue, c'est la grande ville qui a la royauté sur les rois de la terre». La terre ici, c'est l'Afrique.

 

C'est en effet l'U.E. qui fait et défait les chefs d'État dans cette partie du monde. Ces derniers temps, ils se sont occupés à faire le ménage pour faire la place à celui qui a promis continuer à leur livrer cette partie du continent. Ouattara ne devait trouver au pouvoir de vieux présidents dont la voix pouvait être encore écoutée en dehors de la sienne.

 

Mais, que tout ce vol ne vous révolte pas, mes frères ! Car, il y a pire concernant cette femme qu'est l'UE. Il y a beaucoup plus abominable de sa part, que ton DIEU te révèle entre ces lignes : «Et je vis cette femme ivre du sang des saints et du sang des témoins de Jésus. Et, en la voyant, je fus saisi d'un grand étonnement.» (Révélation 17.6)

 

Ce verset nous révèle les vrais responsables des tueries. Ce sont eux les vrais meurtriers. Car cette institution dont Sarkozy n'était que le mandataire a participer à planifier les crimes sur ce sol jusqu'à leur réussite. Il n'y a d'ailleurs qu'à voir l'activité qui fut la sienne lors de sa mission d'observation des élections et une certaine Ashton publiant listes noires sur listes noires pour s'en convaincre.

 

Cette Parole qui les accable, mon frère, c'est afin que tu saches, qui s'est régalé du sang de nos frères, ils en sont ivres. Cela aussi surprit le prophète de voir que c'étaient eux les premiers responsables des tueries. Ce sont les commanditaires des crimes sur nos terres. Nous en tireront les conséquences. Le SEIGNEUR leur ferra payer le sang innocent versé. Ils ne s'en remettront pas.

 

Que DIEU vous bénisse.

 

Lire Les six de l'alliance avec Ouattara

 

A NEBELE Sanseu Épiphanie


07/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres