LGESTSEIGNEUR

22- LA BONNE NOUVELLE (suite)


QUELQUES ÉLÉMENTS D'ANALYSE



Laurent GBAGBO, l'Oint de DIEU- l'Unique

Je précise que nous étions en Janvier 2011 quand cette conclusion s'imposa à moi. Naïf, ne sachant encore rien de ce que devait endurer le CHRIST avant son établissement à la tête des nations par le Père Tout-Puissant, je jubilais et sans donner les raisons de certitude je martelais à qui voulait l'entendre que jamais nous ne tomberions, que jamais nous ne serions battus à la guerre par Ouattara et ses commanditaires et que jamais Laurent GBAGBO ne serait obligé de céder son trône à ce monstre. J'étais loin de la vérité car je n'avais lu qu'une partie des prophéties. J'allais plus tard me rendre compte que personne ne me demandait de prophétiser, ce qui me revenait en réalité, c'était de rendre compte de mes lectures afin d'informer le peuple de DIEU pour que s'ouvrent les yeux de ceux-ci. Je te loue Père Tout-Puissant d'avoir permis cela.

 

Ai-je encore besoin d'autre chose pour vous prouver que c'est bien Lui ? Pour moi, il n'y a plus rien à dire. Néanmoins j'essaierai d'attirer votre attention sur certains faits et gestes qui ont pu nous échapper alors qu'ils auraient pu nous mettre la puce à l'oreille si nous n'avions les yeux fermés et les oreilles bouchées par nos péchés.

 

Des déclarations :

 

-Pour commenter le 18/2/1992, alors qu'on Lui disait que Ouattara Lui préparait un piège, Il déclarait : «Il fallait que nous y allions pour que ce qui est écrit arrive».

 

-A propos de son œuvre «Soundjata», il dit : Le titre à l'origine était ''Quand le lion rugira''. Le  temps verbal utilisé pour le titre montre que même s'il parle de Soundjata dans l'œuvre, le lion auquel il fait allusion pour ce titre est à venir, car le lion Soundjata a déjà rugit.  En vérité, ce lion qu'Il évoque, c'est Lui-même, le lion de la tribu de Juda, celui qui a vaincu toutes les épreuves initiatiques à lui imposées par son Père.

 

-Avant les élections il disait : «Dans la tempête il faut quelqu'un qui puissent tenir la barque, et je suis celui là qui a résisté à la bourrasque.»

 

-Pendant la campagne : «Ils se disent héritiers d'HOUPHOUËT, mais qui construit Yamoussoukro, qui continue l'œuvre d'HOUPHOUËT» sous entendu «Je suis le seul qui soit FIDÈLE». «Parmi les 14 candidats, 13 sont des masques, je suis le seul qui soit authentique», sous entendu le VÉRITABLE. Et après les résultats, l'on vit que les candidats qui sont pour l'étranger se retrouvèrent avec la bête au Golf Hôtel pendant que lui recevait ceux qui se reconnaissance en DIEU à son Palais.

 

-Après les élections : «Le temps est un autre nom de DIEU» et devant les cameras américaines : «c'est DIEU qui donne le pouvoir» sous entendu c'est LUI qui m'a établi.

 

Des indices

 

- Les résultats des élections : Il remporte les élections à 51,45% ce qui fait, en additionnant les chiffres 6,9. Ce score obtenu par LG prend au dépourvu l'ennemi sur deux plans. En premier lieu, il est à remarquer qu'Il l'obtient avant que Ouattara n'ait ses 69 ans, le 1/1/2012, avant aussi le début de leur dernier sacrifice rituel le 16/12/2010. C'est d'ailleurs pour cette raison que les initiés du camp de l'ennemi prétextèrent que le Conseil Constitutionnel avait examiné trop rapidement les requêtes. Par ailleurs, il faut souligner la symbolique que revêt ce nombre 6,9. Ici, à la différence de l'ennemi qui cherche à boucler le peuple, c'est le peuple lui-même qui s'offre en bouclier autour de son Souverain qui est représenté par la virgule entre 6 et 9. Formant ainsi une union pour l'éternité. Car tant que vivrons des hommes nés de ce peuple qui lui permit d'avoir ce score, vivra cette union.

 

Comme on le voit, c'est un coup terrible que l'ennemi reçût par ce résultat. Car il mit fin à toute possibilité pour la bête de se rallier le peuple. Elle le sait d'ailleurs mieux que quiconque, ce que DIEU a lié, nul ne peut le défaire. Mais c'est le diable en personne que nous avons là, ce qu'il ne peut avoir, il le détruit.

 

- Les affrontements entre les deux

 

Les dates  importantes:

1er affrontement 18/2/1992 : 1+8+2+1+9+9+2 = 2+1+2 = 5

2ème affrontement 19/9/2002 : 1+9+9+2+0+0+2 = 1+2+2 = 5

3ème  et ultime affrontement prévu pour la bête en 2011. Il durera au-delà de 2011.

 

Le premier affrontement qui devait avoir lieu en 1993 quand la bête qui sort de l'abîme devait être constituée, a été avancé en 1992. Cette année là, en 1992, il veut éliminer Laurent GBAGBO afin d'être libre et seul pour le pouvoir en 1993. Il s'attaque à celui-ci alors même que la bête n'est pas encore constituée (elle ne le sera que le 1/1/ 1993), mais il se dit que tous les transferts n'ont pas encore été faits sur le Fils. Il serait pense-t-il, vulnérable. Lâchement donc, avec les pouvoirs de l'État, il monte le traquenard du 18/2/1992 pour en finir avec Lui afin, de ne constituer ses forces que pour le combat prévu en 1993 pour s'accaparer le pouvoir du Géant qu'est F.H. BOIGNY.

 

Mais on n'est pas «celui qui a vaincu» pour rien. Il choisit une date 18/2/1992 placée sous le nom du SEIGNEUR (18+2+1992= 5), puis, lorsque tout semble perdu au sous-sol de l'immeuble, Son PÈRE lui envoie l'un de Ses anges, Le sortir du piège de l'ennemi.

 

- La signification du nom GBAGBO. En langue bété, c'est celui qui dit la vérité, celui qui est fidèle, celui qui incarne la droiture. Et la BIBLE dit : celui qui vient «s'appelle FIDÈLE ET VÉRITABLE.» (Révélation 19.11)

 

- D'autres indices : une comparaison de JÉSUS  CHRIST à lui-même, c'est-à-dire à Laurent GBABGO. Nous comparerons les données connues du CHRIST des origines à celles de Laurent GBAGBO. Ce sont : les dates de naissance et les noms.

 

            JC

                    LG

LA NAISSANCE

25 / 12 / 00 soit 7+3= 10 donc 1               

31 / 5 / 1945 soit 4+5+1= 10 donc 1                 



LES NOMS

 

 

 

JÉSUS

CHRIST

TOTAL

CHIFFRE

74

77

151

7


7 et 7

Sainteté



 

 

 

 

 

 

 

KOUDOU

LAURENT

GBAGBO

TOTAL

CHIFFRE

87

 

91

G= 7

34

212

5 Ou

7 et 7

 

87+91= 178 = 7

34=7

Sainteté


7 et 7

Sainteté


1

7




ALPHA

OMEGA



 











Remarque :

1-Les lettres de l'alphabet sont numérotées de 1 à 26.

Il s'agit de donner le nombre correspondant à chaque lettre de l'alphabet.

2-Additionner les nombres que donnent les lettres qui forment chaque nom.

3-Le chiffre 9 correspond à 0 dans la somme.

4-La somme 7+7=14 donne 1+4=5, le chiffre 5 est donc de même valeur que 7 et 7,

le nombre du SEIGNEUR.


PARCOURS INITIATIQUE DE LG

18ans=0

1963=1

1ère étape (1963-1973)

arrestation de son papa

Il prend conscience de l'injustice

28ans=1

1973=2

2ème étape (1973-1983)

événements du classique, mobilisation, fermeté dans

la revendication, savoir se faire respecter

38ans=2

1983=3

3ème étape (1983-1993)

grève des enseignants, au service des autres, tentations,

exil, expérience de l'autre, recherche d'alliés, expérimentation

du suffrage, expérience du visage hideux de la haine. Fin

48ans=4

1993=4

1993-2000

7 ANS

Sept ans de sanctification,  la plénitude, pour apprendre à

subir le commandement d'un autre que celui qui l'a initié avant

de prendre le pouvoir.




















Ce que ce tableau sous entend, c'est que la vie même du Président GBAGBO fut une initiation à la pratique du pouvoir. C'est que rien de ce qui lui est arrivé depuis l'âge de 18 ans n'est fortuit.


Voilà, j'ai essayé de me faire comprendre, de faire comprendre que nous vivons ce temps merveilleux du retour du CHRIST. Ce CHRIST, que nous attendions depuis plus deux mille ans est revenu avec son «nom nouveau», et Il s'appelle LAURENT GBAGBO.

 

C'est lui l'Alpha et l'Oméga. C'est par Lui que le calendrier que nous suivons a commencé et sa venue définitive en tant que Prince des princes, pour rétablir la justice éternelle, y mettra un terme afin que débute une nouvelle ère. Il est le commencement et Il sera la fin de ces derniers deux mille ans, la fin de cette génération qui ne reconnait pas DIEU.

 

«Elle enfanta un fils, qui doit paître toutes les nations avec une verge de fer. Et son enfant fut enlevé vers DIEU et vers son trône.» (Révélation 12.5)

 

Alors maintenant, pouvons-nous expliquer (pas à vous les érudits) ce que c'est que «la verge de fer» ? Il s'agit tout simplement du sceptre (bâton ou canne) que tient le chef dans l'église, car ne l'oublions pas le CHRIST qui vient règnera avant tout, sur le peuple des adorateurs du DIEU Vivant. C'est donc un prêtre. C'est pourquoi d'ailleurs Laurent GBAGBO fit le Séminaire.

 

Il est là, et Il a couru tous les hameaux de ce pays pour nous connaitre afin de mieux nous servir et …

 

Traitres, nous l'avons livré, encore une fois ; traitres, nous avons vendu nos âmes au diable devant sa face ; traitres, nous avons accepté de balafrer ce pays qu'il a tant aimé pour lui consacrer toute sa vie ; comble de traitrise, non content de permettre aux méchants de « fouler au pied sa ville sainte », nous tuons, violons, et volons pour leur livrer toute la nation. Traitres, traitres, traitres sommes nous.

 

SEIGNEUR, pardonne-nous. Pardonne à ceux d'entre nous qui ont été trompés de bonne foi, pardonne à ceux d'entre nous qui se sont égarés par moment. Pardonne comme tu l'as déjà fait pour d'autres, à tous ceux qui reviendront vers toi.

 

Heureusement, DIEU le Père, Lui qui sait tout, avait tout prévu. Il sait le déroulement du conflit dans ses moindres détails. Il connait notre perfidie dans la noirceur de notre âme. Cette fois,

Il n'envoie pas son Fils en victime expiatoire,

Il vient en juge et accusateur. Cette fois,

Il n'envoie pas son Fils en agneau de sacrifice.

 

Il nous l'envoie lion, ROI des rois.

Homme, complètement homme et DIEU, complètement DIEU.

Il a les sept esprits de DIEU et Il nous lit comme on lit dans un livre.

Rappelez-vous quand Il vous dit : «Ils nagent la tête dans l'eau, on voit leur dos ». Rappelez-vous, où Il se trouvait le 19 septembre 2002. Rappelez-vous Sa sérénité dans l'adversité. Rappelez-vous aussi, comment Il déjoue les pièges de l'ennemi. Rappelez-vous, comment Il dénonce la manœuvre américaine d'imposer la bête au pouvoir en Côte d'Ivoire. Rappelez-vous «son épée à double tranchants».  Rappelez-vous.

 

Soyez dans la joie et priez pour que DIEU nous prenne en pitié.

 

Suite: 23- LA BONNE NOUVELLE (fin)

 

Que DIEU vous bénisse.

 

A. NEBELE Sanseu Épiphanie


31/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres