LGESTSEIGNEUR

Daniel 8 : les 2 300 soirs et matins de purification

Le temps fixé pour la purification du sanctuaire

 [1-2-3-4]


«8.11 Elle (la petite corne) s'éleva jusqu'au chef de l'armée, lui enleva le sacrifice perpétuel, et renversa le lieu de son sanctuaire. 8.12 L'armée fut livrée avec le sacrifice perpétuel, à cause du péché; la corne jeta la vérité par terre, et réussit dans ses entreprises. 8.13 J'entendis parler un saint; et un autre saint dit à celui qui parlait: Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur ? Jusques à quand le sanctuaire et l'armée seront-ils foulés? 8.14 Et il me dit : Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié. » (Daniel)


-          Quelques rappels

 

Au temps fixé, un homme à la tête de la France, la toute petite corne, s'attaquera à des nations en Afrique (le midi) et en Orient. Il s'en prendra particulièrement à la nation que les prophéties indiquent comme étant celle des Saints de DIEU.

 

Comment reconnaitra-t-on ce chef de l'État français et la nation des Saints, peuple de DIEU ?

C'est en suivant les actes de la petite corne (Daniel 8) que l'on découvre, et cet intrigant et cette nation victime de ce dernier. [4]

 

Pour ce qui nous intéresse ici, succinctement sachons que le chef de l'État français qui exercera à la fin de la domination des empires coloniaux, pendant le temps de la fin, fera la guerre aux Saints et en en fera périr un grand nombre (Daniel 8.2). Au cours de sa guerre contre ce peuple, outre les dépouilles qu'il sèmera, cet homme posera deux actes remarquablement graves : Il y fera cesser le prélèvement des taxes (le sacrifice perpétuel), dans le but d'asphyxier financièrement le régime en place, c'est-à-dire le Chef et le peuple des Saints ; puis, il détruira la Résidence (le sanctuaire) de ce Chef (Daniel 8.11). Tout cela sans que sa nation soit en guerre contre celle ses Saints. Ce sont donc deux actes assez scandaleux. Mais cela arrivera afin de servir de témoignages et de repères.

 

Ce sera un moment de détresse pour ce peuple qui sera livré à lui-même, abandonné pour être opprimé à cause des transgressions de la Loi de leur DIEU, selon qu'il est écrit : «L'armée fut livrée avec le sacrifice perpétuel, à cause du péché…».

L'armée, rappelons-le, c'est le peuple des Saints de DIEU.

Car ce peuple sera battu à la guerre qu'on lui livrera (Apocalypse 13.7 ; Daniel 7.21). Il subira le bon vouloir de celui pour qui aura combattu le président de la République française qui se révèle être, par ailleurs, «le faux prophète », selon l'Apocalypse de Jean.

 

Retenons aussi que la durée totale de la tribulation prévue pour ce peuple est indiquée par les Écritures : «un temps, des temps, et la moitié d'un temps» (Daniel 7.25). C'est-à-dire trois ans et demi ou quarante-deux mois (Apocalypse 11.2), à partir du début des hostilités et depuis le moment où se révèlera sans équivoque l'immixtion directe de la plus puissante des nations de la terre et de son chef [5] dans le conflit qui leur sera opposé.

Car, selon les Ecritures avec le président français, le Chef des États-Unis d'Amérique sera également responsable de l'oppression exercée sur ce peuple. C'est pourquoi il est dit au chapitre 7 qui décrit et révèle ce dirigeant américain : «Je vis cette corne faire la guerre aux saints, et l'emporter sur eux» (Daniel 7.21) ou «Il opprimera les saints du Très Haut (…) et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps» (Daniel 7.25).

Dans le livre de l'Apocalypse, Jean est même plus précis quant au rôle du chef de «la maison blanche». Il nous apprend en effet, que c'est ce président américain qui donne sa caution pour qu'aucune nation au monde ne s'oppose à la volonté de celui qui fait la guerre aux Saints. Car c'est lui qui «lui donna une grande autorité» (Apocalypse 13.4-5). Étant entendu que le dragon c'est le président du grand dragon rouge c'est à dire États-Unis et la bête à qui il donna autorité, c'est celui qu'il imposera sur la nation des Saints par la force du mensonge, de l'iniquité et des armes dont fera usage «le faux prophète».

  

C'est clair, le président français agira de concert avec celui des États-Unis pour vaincre, soumettre et maintenir dans l'oppression le peuple en question promis à la louange de DIEU et cela pendant quarante deux mois. C'est durant ce temps qu'il fera les ravages dont il est question pour déterminer les deux mille trois cents soirs et matins.   

 

-          Les deux mille trois cents soirs et matins

 

Rappelons que les actes mentionnés sont posés dans l'ordre indiqué par la prophétie. La corne, le chef de l'Etat français, fait d'abord cesser le sacrifice perpétuel (le versement des taxes). Ensuite, elle détruit le sanctuaire (la Résidence).

Autrement dit, au moment où arrive la destruction du sanctuaire, les hostilités ont largement commencé et donc les quarante-deux mois d'oppressions sont déjà entamés. La durée (deux mille trois cents soirs et matins) indiquée fait donc partie du temps qui restera avant la fin de l'oppression. C'est le temps déterminé par l'ÉTERNEL à partir duquel ce lieu sera considéré comme lavé de la souillure et des actes ignobles.

 

Mais, comment déterminer ce temps à partir des deux évènements ? - C'est la réponse que fit celui qui parlait qui doit nous guider.

En effet, aux questions : «Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur ? Jusques à quand le sanctuaire et l'armée seront-ils foulés ?»

Celui qui parlait répondit : «Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié».

 

On voit bien que les deux questions portent sur : le sacrifice perpétuel, le péché dévastateur, le sanctuaire et l'armée. Plusieurs éléments sont volontairement mentionnés afin que celui qui ne lit pas avec attention s'y perde.

 

Mais la réponse que donne le Saint qui parle est claire et sans ambages : «Deux mille trois cents soirs et matins ; puis le sanctuaire sera purifié». La durée qu'il indique est relative au sanctuaire et à rien d'autre. Autrement dit, si plusieurs questions semblent avoir été posées ensemble, celui qui parlait choisit de répondre à une seule, à savoir : Pendant combien de temps le sanctuaire dévasté restera-t-il souillé, par les violents qui le violeront ?


Pour déterminer donc la date à partir de laquelle le sanctuaire serait considéré comme purifié, l'on ne devra prendre en compte que la dévastation de celui-ci et faire abstraction de tout le reste qui fut mentionné (sacrifice perpétuel, péché dévastateur et armée).

Du reste, la cessation du sacrifice perpétuel qui est l'autre acte fort contre ce peuple et qui intervient bien avant la destruction du sanctuaire servira de point de repère pour déterminer une autre date : la fin totale du conflit (Daniel 12).

 

La réponse, que donne le Saint qui parlait, prouve par ailleurs que la destruction du sanctuaire (Résidence) et tout ce que ces impies feront en pénétrant dans ce lieu est une grave profanation. C'est pourquoi il faut un temps pour la purification de toute cette terre.

Depuis donc le jour où le monde constatera la destruction du sanctuaire (la Résidence) du Chef de la nation des Saints, il faudra compter deux mille trois cents (2 300) soirs et matins pour que ce lieu soit à nouveau considéré comme purifié devant l'ÉTERNEL.


Remarquez que l'ordre utilisé est «soirs et matins» et non «matins et soirs». Car, il faut compter à partir du soir même où cesseront les bombardements pour la destruction de la résidence.

Deux mille trois cent (2300) soirs et matins, ce sont mille cent cinquante (1150) jours.


Que chacun détermine donc la date à laquelle l'on aboutit en comptant mille cent cinquante (1150) jours après la destruction du sanctuaire (Résidence). Nous partirons du jour où cessèrent les bombardements sur cette bâtisse.


Les prophéties sur la fin des temps ont été  révélées afin que les hommes aient des éléments précis qui sont des signes à observer pour juger et reconnaitre le temps de la fin. Le Seigneur Jésus Christ disait : «Vous savez discerner l'aspect du ciel, et vous ne pouvez discerner les signes des temps» (Matthieu 16.3). Il appelait là à lire les Textes et à observer ce qui annonce les temps. Ce qui fait obligation à celui qui lit et qui voit de le dire clairement afin que le peuple ait des éléments pour juger.

 

Les signes pour connaitre le temps de la fin ce sont les faits, les personnages et autres indices laissés à travers les Écritures. C'est par ces signes que l'humanité doit lire et comprendre quel temps nous vivons. C'est aux hommes de rechercher par l'intelligence, que donne le SEIGNEUR à ceux qui l'aiment et le craignent, à reconnaitre les évènements prophétisés et les acteurs qui doivent en être responsables afin de discerner les signes du temps et par ricochet, le temps.

 

Les signes aujourd'hui, ce sont les faits qui s'étalent sous nos yeux à tous. Car,  tous, nous sommes désormais témoins en temps réel, grâce aux médias, de ce qui se passe sur tous les points de la terre. Or, après le chapitre 7 qui révèle le chef de la plus puissante des nations, il se trouve qu'un homme ayant exercé à la tête de la France répond à toutes les caractéristiques énoncées par les Écritures. (Daniel 8) [8], qui décrivent le chef de cette nation au temps de la fin. Cet homme fut aux affaires de 2007 à 2012. Il incarne la petite corne sortie de l'une des quatre nations (cornes) qui étendirent leur domination sur le monde entier.

 

Cet homme, après qu'il eut fait arrêter le paiement des taxes par les entreprises dans la nation qu'il attaqua, fit périr une multitude parmi ce peuple par deux armées à sa solde. Deux armées dont les attitudes sont fort bien résumées par Jean dans son Apocalypse.

En effet, les forces Licorne et ONUCI, à l'origine mises sur pied pour servir de forces de paix, c'est-à-dire comme un agneau, furent détournées pour détruire comme un dragon (Apocalypse 13.11-13). De plus, ce président français qui voulut certainement faire assassiner le Chef de cette nation, fit bombarder sa Résidence jusqu'à la ruine, afin que soit entièrement accomplie la Parole révélée à Daniel : «Elle s'éleva jusqu'au chef de l'armée, lui enleva le sacrifice perpétuel, et renversa le lieu de son sanctuaire». De plus, sur le peuple massé devant la Résidence, il fit feu par ses hélicos de guerre selon qu'il est écrit : «Elle opérait de grands prodiges, même jusqu'à faire descendre du feu du ciel sur la terre, à la vue des hommes» (Apocalypse 13.13). "Elle" c'est la bête à deux cornes (Licorne et ONUCI) dont cet chef de l'Etat français usa pour détruire.

 

Les acteurs sont donc clairement identifiés et les faits sont notoirement établis. En outre, la Parole de DIEU qui nous avertit s'est voulue très explicite et sans équivoque quand l'on recoupe les textes de la prophétie de Daniel et de l'Apocalypse de Jean. Tout cela, afin que nous reconnaissions ce temps, et que ni son peuple, ni le monde de ceux qui le craignent ne restent dans l'ignorance de ce qui est résolu par l'ÉTERNEL.

 

Le monde est bel et bien engagé dans le processus prévu pour sa fin. Et, certains des évènements qui se passent sur la terre, sous nos yeux, et que nous vivons depuis fin 2010 sont des signes annoncés de ce temps. C'est à chacun de nous, d'ouvrir les yeux pour les voir.

Car, quoi que nous fassions, que nous dédaignions la Parole ou que nous nous endurcissions à ne pas voir la réalité, cela n'arrêtera pas ce qui s'est déjà enclenché.

 

Le message est clair. A ceux de ce peuple qui sont dans l'affliction depuis ce jour d'Avril 2011 où tout s'écroula, le SEIGNEUR vous dit : «Deux mille trois cents soirs et matins ; puis le sanctuaire sera purifié» c'est-à-dire encore un peu de temps et votre tristesse se transformera en allégresse.    


Ce temps qui est indiqué par l'ange, c'est pour que vous ne désespériez pas. C'est pour vous indiquer que ce que l'on vous a imposé et que vous vivez a un terme fixé. Deux mille trois cents soirs et matins, ce sont 1150 jours qui courent depuis la date où la terre entière a constaté la destruction de cette Résidence que, pour se donner bonne conscience, ils ont péjorativement nommée "bunker".

Comme vous le voyez, cela ne relève pas de l'aléatoire. C'est précis et chacun peut déterminer la date exacte où ce peuple peut espérer connaitre la fin de la persécution exercée sur lui par l'ennemi.

 

En effet, si le SEIGNEUR annonce que le sanctuaire sera purifié au bout de ce temps, c'est que les impies, porteurs d'amulettes et buveurs de sang et tous ceux qui se prosternent devant des riens qu'ils appellent dieux, ne seront plus en mesure de souiller ce lieu et cette terre à cette date là. Ce qui veut dire que jusqu'à la fin des mille cent cinquante (1150) jours, tous, y compris leurs commanditaires, à l'intérieur comme à l'extérieur, auront été mis hors d'état de nuire. Comment ? - DIEU le sait et Il nous le dit par ses prophètes. Lisons sa Parole, croyons et revenons à Lui pour être sauvés ou alors endurcissons-nous et rions au nez de ceux qui croient et continuons de bâtir sur l'iniquité.

 

Qu'on s'entende bien. Je ne vous déclare pas que tel jour commencera la délivrance ou tel autre jour interviendra le SEIGNEUR. Le Jour du SEIGNEUR, personne ne le sait. La date que vous trouverez en comptant mille cent cinquante (1150) jours après la dévastation de la Résidence, marque une étape bien précise et elle n'est nullement, à ma connaissance, ce jour de grand bouleversement et de carnage annoncé par l'ÉTERNEL. C'est peut-être avant, c'est peut-être ce jour là, nul ne le sait. Mais une chose est sûre, et c'est ce que je veux que vous sachiez, jusqu'à ce jour là, que vous trouverez par vous-mêmes, bien des choses auront changé dans cette nation au détriment de l'ennemi pour la gloire de DIEU et pour le salut de son peuple.

 

Prenons donc rendez-vous pour un peu plus d'un mois après la troisième date anniversaire de ce jour malheureux que fut le 11 Avril 2011 et revenez m'insulter si j'ai avancé des choses erronées.

 

En attendant, que personne ne se laisse distraire par les vendeurs d'illusions et de sensationnels qui ne cessent d'avancer des dates et des scénarios sans aucun fondement. Ceux-là donnent du grain à moudre à nos ennemis, ces impies, qui, pour nous avoir vaincus, n'ont désormais pour nous narguer que cette question à la bouche : "Où est leur DIEU qu'ils invoquaient tant ?". - Ah les moqueurs ! DIEU, vous le sentirez passer. Je vous le promets.

 

Par ailleurs, par ces multiples "rendez-vous" manqués, ces prophètes ne font que contribuer à perdre ceux d'entre nous qui n'ont pas une foi établie sur des fondements solides. Faut-il leur rappeler que leur rôle, aujourd'hui, c'est d'aider à fortifier ceux qui vacillent et ceux qui sont languissants parce que profondément troublés et déstabilisés par ce que nous vivons ?


Vous êtes prophètes, personne ne vous le dénie. Mais, DIEU ne vous envoie pas dire tout ce que vous annoncez. DIEU mentirait-Il ? L'ÉTERNEL manquerait-Il à sa Parole ? Le jour où DIEU enverrait quelqu'un annoncer une date vous verrez.

Bornez vous à raconter ce que vous voyez, laissez ceux qui le peuvent l'interpréter. Celui qui voit n'est pas forcement celui qui doit expliquer le songe. DIEU vous a-t-il aussi donné la sagesse pour interpréter ce que vous voyez ? Attention ! Ne péchons pas par orgueil. Vous avez votre rôle à jouer auprès de ce peuple meurtri, c'est certain. Ne vous en écartez pas. Prêcher l'espérance, c'est à cela que doivent servir vos songes.

 

Vous, de mon peuple, n'écoutez pas ceux qui s'entêtent dans ce chemin pour se rechercher une gloire. Chacun veut être celui qui aura annoncé la fin de ces sanguinaires qui règnent sur ce peuple. Alors, celui-ci fixe le mois de tous les dangers, cet autre la date fatidique. C'est le mensonge qu'ils vous prophétisent. S'ils sont prophètes envoyés par le Tout-Puissant, qu'ils commencent par vous expliquer quel peuple véritablement êtes-vous pour que l'ÉTERNEL, spécialement, se réserve d'intervenir contre vos ennemis pour vous sauver de cette imposture et de cette injustice que le monde vous fait vivre. Et ensuite, qu'ils sortent affronter Ouattara et ses tueurs. Car, je l'annonce ici, les véritables prophètes de DIEU, ceux que l'ÉTERNEL a établi pour s'adresser à vous en son Nom, vous les verrez de vos yeux et ils vous parleront et vous les entendrez, du moins pour ceux qui voudront les écouter.

 

Que l'on arrête donc de traficoter les songes pour se faire un nom. C'est à cause de vous que déjà avec Jérémie, l'ÉTERNEL prévenait : «J'ai entendu ce que disent les prophètes qui prophétisent en mon nom le mensonge, disant : J'ai eu un songe ! J'ai eu un songe ! Jusques à quand ces prophètes veulent-ils prophétiser le mensonge, prophétiser la tromperie de leur cœur ?» (Jérémie 23.25-26).

Un songe est-il forcement une prophétie à annoncer comme parole de DIEU ? C'est pourquoi le SEIGNEUR ajouta : «Que le prophète qui a eu un songe raconte ce songe, et que celui qui a entendu ma parole rapporte fidèlement ma parole. Pourquoi mêler la paille au froment ? dit l'ÉTERNEL» (Jérémie 23.38).

 

Par ailleurs, nous aurons à faire face à ceux qui diront : «Vous n'êtes pas le peuple des Saints de DIEU ; car, avant vous, un autre peuple s'est déjà arrogé cette filiation». Que cela ne vous trouble guère. Car c'est une imposture. Et, c'est  la plus grande que le monde ait jamais connue. DIEU, l'ÉTERNEL notre Père sait cela bien avant tout le monde.

 

Remarquons, d'ailleurs, qu'en dehors de la prière de Daniel au chapitre 9, le nom "Israël" que l'ÉTERNEL donna à Jacob n'est mentionné nulle part pour désigner le peuple dans les chapitres (7, 8, 10, 11, 12) de ce livre traitant des derniers temps. C'est de même pour le livre de l'Apocalypse où, dès le chapitre 7, le nom "Israël" disparait pour ne réapparaitre qu'au chapitre 21.

Tout est fait, pour nous indiquer que ce peuple est à découvrir. Par cette disposition, les Textes voulaient nous éviter tout amalgame dans les derniers temps d'avec cet État, qui s'est créé par la force des puissances de ce monde au prix de mille iniquités, et qui s'est attribué le nom de Jacob dans une gigantesque arnaque.

 

Pour désigner donc son peuple dans ses dernières tribulations, l'ÉTERNEL emploie-t-il uniquement les termes «l'armée» (Daniel 8.10 ; 8.11 ; 8.12 et 8.13) ou «les saints» (Daniel 7.18 ; 7.22 et 7.25) (Apocalypse 13.7). Ce qui rejoint ce que disait déjà Ésaïe à propos de ce temps : «Les restes de Sion, les restes de Jérusalem, seront appelés saints, quiconque à Jérusalem sera inscrit parmi les vivants».

Croyez-moi, c'est par bien plus qu'un nom que l'ÉTERNEL DIEU nous invite à découvrir son peuple dont Il s'est détourné à cause des transgressions. Et, si pendant que nous avions perdu connaissance  et conscience de toute chose, afin que la face de l'ÉTERNEL nous soit définitivement cachée comme Il l'avait annoncé, d'autres ont confisqué pour de noirs desseins le nom que DIEU donna à son peuple, sachez que, ni porter le nom de Jacob, ni parler l'hébreu ne fait de gens, qui se sont assemblés pour le décréter, le peuple élu. Ce sont, tout juste, «ceux qui se disent juifs et ne le sont pas» selon le mot du Seigneur Jésus Christ lui-même. C'est une engeance satanique qui n'a rien à voir avec notre DIEU.

 

En disant cela, je sais que je heurte tous les chrétiens qui ne se posent jamais aucune question et qui se laissent entrainer par les manipulations des tenants de ce monde.

Je ne polémiquerais pas, je n'en ai pas le temps. Seulement, que l'on me dise contre qui le Christ prononça-t-il cette parole. Car, si le Christ dit cela, c'est qu'il y a bien un peuple au temps de la fin qui se fait passer pour le peuple de DIEU, alors qu'il ne l'ait pas en réalité. Or, où trouve-t-on aujourd'hui ceux qui se disent juifs ?   

 

Le monde de ceux qui veulent tout pour eux vous contestera, c'est sûr. Par leur système, ils vous combattront, mais ils n'ont rien pour prouver par les Écritures qu'ils sont ce peuple promis à la louange de DIEU. Nulle part, aucun écrit ne révèle et ne soutient que les puissances de ce monde créeraient Israël, la nation des Saints de DIEU, au prix de mille intrigues et iniquités. Aucun écrit ne soutient que les puissances de ce monde, les destructeurs de la terre, qu'anéantira le SEIGNEUR pour établir son règne, sont les protecteurs de la nation des Saints qui, du reste, est clairement leur cible selon Daniel et l'Apocalypse de Jean.

Ce que vous croyez, ce n'est pas DIEU qui vous l'a dit. Ce que vous voyez n'émane pas de DIEU.   

 

Quant à vous, les signes et les preuves foisonnent à travers les Écritures et dans votre vécu qui montrent que vous êtes le peuple de DIEU. Et, il ne tient qu'à vous d'ouvrir les yeux pour les voir, et il ne tient qu'à vous et au monde de tous ceux qui craignent l'ÉTERNEL d'aller à la rencontre de la connaissance qui sauve, celle de DIEU à partir de sa Parole.

 

Quand ils vous contesteront, qu'ils vous expliquent d'abord de quelle race étaient les Égyptiens du temps de Moïse et du temps de l'apôtre Paul. Car, les Juifs israélites étaient de la même race que les Égyptiens (sous les pharaons) qui eux-mêmes différaient complètement des Grecs et des Romains dont descendent tous ceux qui vous pillent et vous briment aujourd'hui. Cela, la Bible est claire là-dessus. 

 

Puis, qu'ils vous disent quel peuple peut prouver avoir été opprimé quatre cent ans. Car l'ÉTERNEL avait révélé à Abraham deux grands moments dans la vie de ses descendants : «Tes descendants seront étrangers dans un pays qui ne sera point à eux; ils y seront asservis, et on les opprimera pendant quatre cents ans» (Genèse 15.13). Le premier grand moment que devait vivre la descendance du patriarche, ce fut le séjour en Égypte, le second et le dernier c'est l'oppression de quatre cents ans pour les punir de l'iniquité.

L'ÉTERNEL les livra, eux et tous leurs voisins au joug de Babylone (l'Europe) pour être opprimés quatre cents ans à la fin desquels viendra le salut pour tous ces peuples. C'est pourquoi quand vous lisez l'Apocalypse de Jean, la venue du Messie et la victoire des Saints est synonyme de chute pour Babylone (Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande… -Apocalypse 14.8).

 

Et enfin, qu'ils vous disent quels peuples, eux-mêmes, qualifient-ils «d'animistes» parce qu'adorant les objets de la nature (collines, montagnes, arbres) et des objets (statues) fabriqués de mains d'hommes (Deutéronome 12.2-3 ; -1Rois 14.23). Autrement dit, quel est ce peuple qui, après avoir commis l'adultère avec la pierre, le bois sculptés, est en train de redécouvrir DIEU et de revenir à Lui ?

 

C'est de ce peuple là que se détourna l'ÉTERNEL à cause de son infidélité. Car, c'est à ce peuple là que DIEU avait dit, quand ils feront toutes ces choses : «Je rendrai votre ciel comme du fer, et votre terre comme de l'airain» (Lévitique 26.19) ; ou encore «Je les abandonnerai, et Je leur cacherai ma face» (Deutéronome 31.17).

 

Certains se demandent bien comment DIEU a-t-il pu se cacher de son peuple. Eh bien ! Par un phénomène aussi simple que la perte de l'écrit. Tant que nous conservions cette aptitude, le peuple s'éloignait et revenait à l'ÉTERNEL selon que les souverains qui se succédaient avaient la crainte de DIEU ou pas. Il n'y a qu'à relire les livres des Rois pour s'en rendre compte. Mais, dès que nous n'avions plus su ni lire ni écrire, le peuple perdit petit à petit la connaissance de son passé et donc de DIEU, jusqu'à se retrouver dans une nuit noire complète. Notre histoire, transmise oralement, devint comme une légende, un récit merveilleux qui, de siècles en siècles, avec les pertes et les ajouts, perdit tout de sa réalité première.

Ainsi, faute de la connaissance de notre passé et de ce que nous sommes consacrés à l'ÉTERNEL, le peuple est resté sans possibilité de retour au SEIGNEUR. Tous ces siècles, dont quatre cents ans de servitude, le SEIGNEUR s'est caché de son peuple. Afin que selon la prophétie ce peuple soit la proie à tous les maux et afflictions, l'ÉTERNEL, irrité contre nos pères, abandonna les véritables descendants de ses serviteurs Abraham, Isaac et Jacob, mais veilla sur sa Parole qui a agi sur nous comme une malédiction jusqu'à son accomplissement intégral. Mais maintenant, tout est bientôt fini.

 

Ne vous préoccupez donc pas de ce qui a été façonné, établi et imposé comme vérité et qu'il est désormais interdit d'interroger sous peine d'être taxé d'anti ceci ou cela ou de ce que l'on dira de vous. Ce ne sont que des faussetés et des mensonges. Le monde est victime d'une savante mystification, et les auteurs, ce sont ceux qui vous combattent. La vérité c'est celle-ci : «Au lieu qu'on leur disait : Vous n'êtes pas mon peuple ! On leur dira : Fils du DIEU vivant !» (Osée 1.10). Cette Parole est de DIEU et elle est en passe de se réaliser devant cette génération. Car, jamais, le royaume de DIEU n'a été plus proche que maintenant.

Encore un peu de temps et la terre entière verra le sort que l'ÉTERNEL réserve aux méchants.

 

Que le Christ de DIEU vous guide jusqu'à la Vérité afin que l'ÉTERNEL vous compte parmi ceux qui prendront part à son royaume.

 

A. NEBELE Sanseu Épiphanie



05/07/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres