LGESTSEIGNEUR

9- LA CRISE IVOIRIENNE ETAPE APRES ETAPE - 2 (Ap. 12.7-11)

Notre nation n'eut plus aucun répit depuis ce jour de 2002. Quand nous croyant que tout allait pour le mieux nous vaquions à nos occupations, ceux qui veillaient sur nous, notre chef et ses hommes étaient constamment confrontés à la perfidie de nos ennemis qui mettaient tout en œuvre pour nous perdre. Face à ces rapaces, le quotidien lui-même était une guerre jusqu'à ces élections de 2010.

 

 

  • Les élections présidentielles 2010

 

«Et il y eut guerre dans le ciel. Michel et ses anges combattirent contre le dragon. Et le dragon et ses anges combattirent» (Révélation 12.7)

 

La guerre, ce sont les pièges de l'ennemi qu'il faut déjouer pour allez aux élections. Ce sont les élections, et les manœuvres de l'ennemi, pendant le premier tour. La guerre, c'est le second tour du scrutin avec les intimidations, les coups bas, les atrocités, les tueries commises. C'est semer la terreur la veille et le jour du scrutin pour accuser le camp présidentiel d'avoir eu peur d'affronter légalement la pseudo force que représentait la diabolique association réunie au sein du RHDP et justifier ainsi, une attaque ou un assassinat qu'aurait largement cautionné la coalition mondiale. Ce sont les pièges à déjouer dont la proclamation de faux résultats par Bamba Youssouf pour ainsi mettre Laurent GBAGBO et ses partisans devant «le forfait accompli». La riposte, ce fut d'avoir toujours eu une longueur d'avance sans la laisser paraitre. La stratégie, ce fut de «noyer le poisson dans son eau» ou plutôt de «noyer la bête dans sa bêtise».

 

On leur fit croire alors, qu'ils étaient maitres de tout et la bêtise se mit en route. Et ils furent pris. Ils furent pris dans l'enrôlement massif d'étrangers dont plus d'un million furent retirés de la première liste. Ils furent pris dans l'adjonction d'un effectif fictif de plus de quatre cent mille (400 000) personnes sur la dernière liste qui devait sortir pour les élections. Ils ne se découragèrent pas, et ils furent pris. Ils furent pris au premier tour pour falsification et annulation abusive de résultats, mais personne ne dit mot. Et ils s'enhardirent, et ils plongèrent. Ils s'enfoncèrent davantage dans ce qu'ils savaient faire le mieux : l'intimidation la barbarie, les tueries et les monstruosités de toutes sortes.

 

Et on les vit. On les vit voler, violer et tuer. Et on les vit. On les vit bourrer, falsifier, raturer et annuler. Et ils levèrent la tête et ils virent que tous les regardaient et les voyaient.

 

Alors, ils décidèrent de ne pas rendre la copie. On n'est jamais mieux servit que par soi-même. Ils se retrouvèrent dans leur chambre et se donnèrent une moyenne assez confortable et se congratulèrent. Après tout, que peut-on contre le grand dragon ? N'est-ce pas lui le maitre du monde ?

Pendant ce temps, le professeur qui avait donné « le devoir » attendait. Finalement, il ne reçut qu'une copie (les recours). Il concentra toute son attention sur cette seule copie. Lui qui, vue la qualité apparente des deux candidats, mesurait les difficultés liées à sa tâche. Il se vit amer mais divinement soulagé. Il apprécia donc diligemment le seul devoir transmis, pour ainsi, libérer tout le monde de la longue attente.

 

  • Victoire de Laurent GBAGBO aux élections de 2010

 

«Mais ils ne furent pas les plus forts, et leur place ne fut plus trouvée dans le ciel.» (Révélation 12.8)

 

Ils se rendirent compte qu'ils avaient présumé de leur pouvoir. Car le tout n'était pas de falsifier. Il fallait se donner une bonne moyenne bien sûr, mais, il fallait que l'appréciation fût enregistrée par ce fameux professeur, avant qu'elle ne soit prise en compte. Qu'importe, c'est d'ailleurs pour ces grands obstacles que le grand dragon est là. Alors le dragon se précipita au secours. Il fonça de toute sa lourdeur et se retrouva brusquement sous les projecteurs.

Ils perdirent les élections malgré les malversations. «Ils ne furent pas les plus forts». La victoire de Laurent GBAGBO avait déjà été annoncée par la Parole.

 

  • La dénonciation des malversations d'Obama

 

«Et il fut précipité, le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui (Révélation 12.9)

 

«Celui qui séduit toute la terre» ; n'est-ce pas que les USA exercent une fascination sur toute l'Afrique, sur tout le monde entier ? Et leur président alors ! Quel africain, quel noir n'en est pas fier ? Qui (blanc, noir, jaune, arabe, chrétien ou musulman) aujourd'hui sur cette terre ne se laisse pas séduire par ce couple président-nation (Obama-USA) aux airs angélique. Pendant qu'ils massacrent les arabes en Irak, ils se présentent comme leurs amis et leurs sauveurs. Ils tuent les Syriens et s'organisent en amis de la Syrie. Lui, il est africain, américain, a vécu en Indonésie (Asie), il a des origines irlandaises (Europe) dit-on. Il a été musulman, il est reconverti chrétien. Ouf ! Qui dit mieux ?

 

«Le diable et Satan», c'est lui OBAMA, le dragon, le serpent, le diable. A ne pas confondre avec le grand dragon rouge que sont les USA. C'est donc lui Satan qui est dévoilé dans ce verset. Il fit d'ailleurs une déclaration soutenant Ouattara, que l'on tenta de rattraper.

 

«Il fut précipité sur la terre, et ses anges avec lui». Obama fut démasqué et avec lui, tous les pays (et têtes couronnées) qui lui servaient de relais, quand ils se virent dans l'obligation de passer eux-mêmes à l'acte. Son ambassadeur alla chercher lui-même en compagnie de celui de Sarkozy, le président de la CEI, Youssouf Bakayoko chez lui, pour, ainsi, faire une déclaration des plus ridicules et des plus honteuses. Laissant tomber tous les masques et dévoilant, du coup, toutes les pratiques malsaines que l'on a toujours couvertes sous le vocable de diplomatie internationale.

 

«Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre DIEU, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre DIEU jour et nuit.» (Révélation 12.10)

 

Celui qui nous accusait aux yeux des hommes, nous le connaissons. Il a toujours agit sans assumer, il nous accuse, nous fait la guerre, nous tue par ses mercenaires et s'en lave les mains. Il met le feu dans nos familles et à nos maisons et se pose en pompier. Aujourd'hui il est ''la solution'' dit-il. Celui qui, depuis qu'il a décidé de troubler notre paix, travaille inlassablement à nous traiter de tous les noms et à nous accuser de tous les péchés, désormais, est à la tête de ses troupes et agit à visage découvert. N'est-ce pas Ouattara ?

 

Toutes sortes de fautes dont eux seuls sont responsables, toutes sortes d'atrocités commises pour faire porter le chapeau à la Côte d'Ivoire et à son Président en vue de le diaboliser et de le fragiliser : xénophobie, chasse à l'étranger, atteinte à la vie et aux droits humains (charniers), assassinats (Kieffer, Dacoury, Jean Hélène, le comédien H, etc. …) maltraitance d'enfants (accusation  pour travail des enfants). Toutes sortes d'accusation dont les ivoiriens sont l'objet depuis le déclenchement de ces attaques en 2002. Et même avant. Tout y est passé. Nous avons été accusés de toutes ces choses qui sont répréhensibles devant notre SEIGNEUR. La rébellion, les assassinats, toutes les méchancetés il les organisait et les finançait dans l'ombre. Cette crise le dévoile enfin sous son vrai jour de chef de guerre sanguinaire.

 

Mais remarquez que lui n'est que l'envoyé, car celui qui nous accusait, le vrai accusateur de notre peuple auprès de notre DIEU ce n'est pas lui mais le dragon. C'est-à-dire le grand dragon rouge (les USA) puis Satan lui-même, comme le dit clairement le verset. Celui qui est ici, au palais d'HOUPHOUËT BOIGNY, n'est que la face visible d'un combat plus spirituel dont les acteurs cachés, brutalement se sont vus projeter au devant de la scène. Tant qu'il restait dans ses ténèbres, il était intouchable aux yeux des hommes car se posant en homme de paix. N'a-t-il pas été "nobélisé" ?

 

Jusque là, le travail pour lequel il est venu, il s'en acquittait merveilleusement. Ne commettant pas de faute, il laissait agir ses envoyés. Cette élection était l'étape à franchir pour prendre définitivement possession pensaient-ils du territoire que DIEU a choisi pour Lui. Il espérait réussir sans dommage pour son image. C'est pourquoi la guerre spirituelle, puis réelle, contre ses anges que lui livra l'ange protecteur Michel, fut rude. Il espérait faire partir Laurent GBAGBO par de simples intimidations ou une quelconque compromission. Or lui n'avait qu'un objectif, un seul, depuis qu'il est venu, démasquer les vrais ennemis de notre peuple. Ceux qui incarnent les forces des ténèbres et qui agissent contre l'avènement du règne de DIEU qu'ils savent imminent. Et eux le savent, c'est pourquoi l'entêtement de notre Président les irritait tant. En fait ils n'ont plus assez de temps. Et Laurent GBAGBO le sait. Il sait aussi que l'ÉTERNEL son DIEU n'agit que dans son droit. C'est le DIEU de justice et de riposte. C'est pourquoi le seul travail (et il est immense) que Laurent GBAGBO avait à faire c'était de gagner réellement les élections et d'attendre que ceux qui ont érigé la force en droit et la violence et le meurtre en moyens d'action commettent la faute ; car c'est seulement ainsi que le SEIGNEUR de riposte agit. La première victoire pour Laurent GBAGBO fut donc l'implication effective d'Obama (et de Sarkozy) par son ambassadeur. La machine infernale présentait enfin son vrai visage. C'est pourquoi à la dénonciation de cet acte par Laurent GBAGBO, il eut cette voix dans le ciel pour annoncer le salut.

 

Mais de peur de ne réussir à me faire comprendre, car certainement, je vais trop vite, j'arrêterais là sur ce chapitre ; en espérant qu'au fil du développement l'on saisira les vrais enjeux de ce qui se joue sous nos yeux et que seuls quelques initiés perçoivent. Sachons simplement que les acteurs principaux eux, savent. Mais un seul en détient toutes les cartes, DIEU. Sachons également que tout fut préparé par eux pour que Satan le dragon soit à la maison blanche dans la période actuelle, ce n'est aucunement un hasard, rien de ce que nous vivons ne l'est d'ailleurs. C'est aussi pourquoi il ne fut pas possible d'organiser des élections chez nous avant 2010, tous les acteurs n'étant pas encore à leur poste comme indiqué.

 


Présages pour la suite

 

«Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort. C'est pourquoi réjouissez-vous, cieux, et vous qui habitez dans les cieux. Malheur à la terre et à la mer! Car le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps.» (Révélation 12.11-12)

 

Ces deux versets, si nous les lisons avec les yeux de la foi, nous donnent l'idée de l'issue de cette guerre. C'est que le peuple que Satan a attaqué sort vainqueur de l'affrontement. Ils sont victorieux à cause du Christ d'abord, à cause de leur foi en Lui ensuite, et enfin à cause de leur vie qu'ils offrent pour défendre ce en quoi ils ont cru. Tout cela nous ne le savions pas, mais les cieux le savent, c'est pourquoi là-bas il y a eu déjà célébration. Tout est déjà accompli. Soyez donc sans crainte pour la fin, le SEIGNEUR est vainqueur des ténèbres. Nous sortirons victorieux de cette adversité grâce à notre DIEU.

 

Cependant sur terre l'on nous prévient : «Malheur à la terre et à la merCar c'est le début du grand massacre. C'est le vrai début des vilénies d'Obama-Satan et de sa clique. Il est en colère car nous retardons la réalisation de ses projets. Il est en colère parce qu'il sait que le temps lui est compté. Il est en colère parce qu'il sait que sa fin est proche. Ici la mer est évoquée aussi bien que la terre parce que ce sont les deux lieux qui vont recueillir les nombreux morts que le diable va semer. Des milliers de morts en effets seront soit ensevelis ou lestés dans la mer pour cacher le caractère sauvagement meurtrier de leur intervention afin de ne déclarer que trois mille morts.

 

La dénonciation de leurs malversations, augmenta le courroux de nos ennemis. Alors, ils attaquèrent violemment sur d'autres plans.  Ce sera l'objet du prochain article.

 

Que DIEU VOUS bénisse.

 

Lire [3]

 


A NEBELE Sanseu Épiphanie


10/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres