LGESTSEIGNEUR

40- LA FIN DES ENNEMIS ET LA VENUE D’UN MONDE NOUVEAU

39- COMMENT SE FAIT LA PRISE DU POUVOIR PAR OUATTARA ?


Daniel 12 : la fin, la résurrection et les récompenses

 

Les visions de Daniel se terminent avec les précisions que donne l'ange venu l'instruire sur le temps de la fin. Ces précisions portent sur la prise du pouvoir par les impies, en fin du chapitre 11, les temps d'angoisse qui s'ensuivent pour le peuple, la délivrance coïncidant avec la résurrection pour la vie éternelle et la détermination des durées pour mettre fin à la colère de DIEU. Nous allons nous appesantir sur ces différents points mais avant, expliquons les symboles dans la vision.

 

 

Les symboles contenus dans ce chapitre 12

 

«12.5 Et moi, Daniel, je regardai, et voici, deux autres hommes se tenaient debout, l'un en deçà du bord du fleuve, et l'autre au delà du bord du fleuve. 12.6 L'un d'eux dit à l'homme vêtu de lin, qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve: Quand sera la fin de ces prodiges?» 

 

«L'homme vêtu de lin» : C'est l'Oint, c'est le Christ de DIEU. Le lin blanc symbolise la pureté.

«Les eaux du fleuve» : c'est le peuple de Saints de DIEU.

«Les deux hommes, l'un en deçà, l'autre au-delà du fleuve» : ce sont les deux oints, les deux oliviers (Zacharie 4.3, Ap 11.4), les deux prophètes [29] ou témoins qui se tiennent avec le Christ et qui doivent  l'annoncer pour les temps de la fin.

 

 

Intervention de l'ange Micaël

 

«12.1 En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple; et ce sera une époque de détresse, telle qu'il n'y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu'à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés.»

 

L'Ange Micaël est l'Ange qui combat pour notre peuple. C'est le grand Ange défenseur des descendants de Jacob. Et il a déjà livré combat, rappelez-vous, pendant le scrutin électoral (Ap 12.7). Il combattit Satan et ses anges et c'est grâce à son combat que Satan (Obama) [3], qui agissait dans les ténèbres, fut précipité [9] et découvert.

 

L'époque de détresse, c'est celle que nous vivons depuis le 11 Avril 2011. La détresse, c'est la dictature sans commune mesure à laquelle le peuple est soumis depuis la prise barbare du pouvoir par Ouattara. La détresse, ce sont les enlèvements, les séquestrations, les tortures et meurtres crapuleux. Ce sont les situations de non droit auquel le peuple est soumis. Du plus noble au plus simple, du plus riche au plus pauvre, du plus vieux au plus jeune, hommes et femmes, tout le peuple est soumis au bon vouloir de Ouattara qui décide qui doit mourir et qui doit vivre, qui doit prospérer [13] et qui doit être anéanti. Les avoirs des uns sont gelés quand d'autres voient leur salaire bloqué. Jamais, ce peuple n'a vécu dans une pareille terreur. Personne n'ose plus parler à haute voix dans les quartiers de ses ressentiments. Tout le monde se suspecte.

 

Bientôt ce sera pire quand l'identification téléphonique de toute la population connectée sera terminée. Les enlèvements, les disparitions, les meurtres inexpliqués vont se multiplier quand chacun sera fiché et qu'il sera possible de tracer tous les appels téléphoniques.

 

Nous vivons une tyrannie de la pire espèce. Elle est d'autant plus barbare que le tyran, n'étant pas des nôtres, n'a aucun sentiment humain et de compassion pour le peuple. Mais pis, ses exécutants sont recrutés pour la plus grande partie dans des pays qui ont en aversion notre peuple par pure jalousie. Face à nos populations, ils manifestent la plus grande cruauté. A l'Ouest du pays qui leur est livré, l'on peut aisément se rendre compte de ce dont ces sanguinaires sont capables contre notre peuple désarmé et livré.

 

Les immigrants y sont convoyés, armés (de kalachnikov) et protégés par les forces de Ouattara, pendant que les autochtones sont délestés de leurs fusils calibre 12 de chasse et livrés à eux-mêmes.

 

Le déversement des populations venant du Burkina, pour le moment, seulement dans cette partie de notre pays accroit d'ailleurs chaque jour un peu plus la capacité d'extension du spectre du génocide, que Ouattara ne cesse de brandir, sur l'ensemble du territoire national.

 

L'angoisse, ceux qui sont intelligents la ressentent déjà. Les autres attendront que les morts proviennent de leur famille ou de très proches avant de s'en apercevoir. Les plus inconscients n'auront pas le temps de la ressentir. Mais ils se satisferont de revoir Ouattara dans la géhenne quand il reparaitra devant eux. Car, dit la Parole: «Ils s'étonneront en voyant la bête» (Révélation 17.8).

 

 

La résurrection et les récompenses

 

« 12.2 Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l'opprobre, pour la honte éternelle. 12.3 Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité.»

 

Précision

«12.10 Plusieurs seront purifiés, blanchis et épurés; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l'intelligence comprendront.»

 

Oui, vous l'avez bien compris, ce que nous vivons, ce sont les soubresauts, de la fin de ce monde voué au mensonge, à l'injustice et à l'abomination. Nous nous acheminons vers le règne de DIEU. Ce que vous voyez, c'est la lutte de Satan pour s'opposer au plan divin. C'est pourquoi tout est mis en œuvre pour étouffer la vérité. Les pires injustices sont commises et des moyens colossaux sont mis en branle pour justifier l'inqualifiable afin que les hommes ne voient pas et n'appréhendent pas la vérité. Et c'est pourquoi, pour cette bataille qui dépasse les hommes, car Satan a étendu sa domination tentaculaire sur ce monde, DIEU lui-même interviendra pour ébranler, dans la tempête, les fondements de la terre. Aucune armée, aucune puissance ne lui résistera. Tous les tyrans de la terre avec leurs mensonges seront réduits à néant.

 

Après ces temps de détresse interviendra la résurrection.

Les méchants, ce sont chez nous ceux qui adorent Ouattara et qui ont pactisé avec lui. Ce sont ceux qui se sont rangés du côté du mensonge et de l'injustice. Ceux-là connaissent le sort qui leur est réservé.

Ceux qui auront été intelligents ce sont ceux qui auront compris ce qui se joue présentement sous nos yeux et qui se seront mis du côté de la vérité.

 

Ceux qui ont fait du mensonge leur manteau et qui célèbrent l'injustice imposée comme vérité par la force et la puissance, ce sont ceux qui ne comprendront pas car le Seigneur les endurcira jusqu'à leur perte. Ceux-là, en vérité, ne sont pas habités par l'esprit de vérité qui est envoyé pour sauver ceux qui craignent DIEU.

 

Finissons ce paragraphe avec cette parole pour nous convaincre encore de cette imminence de la fin des temps : « Les nations se sont irritées; et ta colère est venue, et le temps est venu de juger les morts, de récompenser tes serviteurs les prophètes, les saints et ceux qui craignent ton nom, les petits et les grands, et de détruire ceux qui détruisent la terre». (Révélation 11.18)

 

 

Les temps fixés [25-34]

 

«12.7 Et j'entendis l'homme vêtu de lin, qui se tenait au-dessus des eaux du fleuve; il leva vers les cieux sa main droite et sa main gauche, et il jura par celui qui vit éternellement que ce sera dans un temps, des temps, et la moitié d'un temps, et que toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée

 

Explication

«12.11 Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. 12.12 Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu'au mille trois cent trente-cinq jours

 

Un indicateur est donné par le Seigneur pour la fin de la persécution : «Toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée.»

 

C'est dire que nous, peuple de Côte d'Ivoire, serons malmenés par ces impies durant de longs mois encore jusqu'à ce que, exsangues, nous reconnaissions notre impuissance et que nous nous retournions vers l'ÉTERNEL pour l'implorer comme un seul homme et lui remettre notre cause. Pour le moment, nous avons encore de la force. J'entends encore ici et là des gens refuser de s'en remettre à DIEU. Dans nos églises même, nous n'avons pas encore appréhendé le caractère diabolique de ce pouvoir. Nous prions encore pour «nos autorités», malgré que nous les ayons vus égorger et boire le sang des nôtres. Nous prions pour eux malgré que nous les voyons afficher et célébrer ouvertement leurs pratiques maçonniques sataniques que DIEU reprouve, nous le savons. Nous affichons encore cette complaisance coupable malgré qu'ils aient publiquement insulté et renié DIEU.

 

-Non, nous ne sommes pas encore brisés. Quand nous le serons, nous verrons la route qui mène à DIEU pour l'implorer. Quand cela arrivera, personne n'attendra qu'on l'appelle. Mais peut-être qu'il serait trop tard.

 

Je le répète, nous assistons à la fin de ce monde et à l'instauration du règne de DIEU. Et, comme pour sa sortie d'Égypte, l'ÉTERNEL utilisera son peuple pour glorifier Son Saint Nom afin que tout homme sur cette terre comprenne que de DIEU il n'y a que Lui et Lui seul. Les autres ne sont que des idoles, morceaux de bois, de pierre ou de métal sculptés par la main de l'homme. Ce ne sont que des néants. Ceux qui leur accordent de l'intérêt sont des néants eux-mêmes et ils sentiront la colère du Seigneur.

 

Le temps prévu pour ces méchants qui ont foulé au pied notre patrimoine, nous le connaissons désormais (un temps, des temps et la moitié d'un temps), c'est trois ans et demi. Et, il a pour point de départ, la cessation du sacrifice perpétuel [25], c'est-à-dire la mesure de priver le pays de ressources (arrêt du versement de la fiscalité) décidée par Sarkozy via Ouattara.

 

Mais ici, dans ce chapitre 12, comme dans le chapitre 8 (deux mille trois cent soirs et matins), le SEIGNEUR donne des délais précis "mille deux cent quatre vingt dix (1290) jours" et "mille trois cent trente cinq (1335) jours", qu'il nous faudra chercher à élucider.

 

- Les deux mille trois cent soirs et matins du chapitre 8 de Daniel

 

«8.13 J'entendis parler un saint; et un autre saint dit à celui qui parlait: Pendant combien de temps s'accomplira la vision sur le sacrifice perpétuel et sur le péché dévastateur? Jusques à quand le sanctuaire et l'armée seront-ils foulés? 8.14 Et il me dit: Deux mille trois cents soirs et matins; puis le sanctuaire sera purifié.» (Daniel)

 

Dans le chapitre 8, le SEIGNEUR lie le délai de deux mille trois cent (2300) soirs et matins à la profanation du Sanctuaire-Résidence. Autrement dit, à partir de la destruction de la Résidence, il faut compter 2300 soirs et matins, c'est à dire 1150 jours, avant que ne prennent fin les persécutions sur le peuple. C'est pourquoi, opportunément, pour déterminer la fin, il s'impose de prendre pour point de départ le 11 avril 2011, jour de l'enlèvement de Laurent GBAGBO. C'est ce jour où nous avons tous constaté par les images de télés, la destruction de la Résidence, mais surtout sa profanation par tous les impies de la terre qui s'y sont engouffrés, bardés de toutes sortes d'amulettes, la bouche dégoulinante du sang de nos frères, bu comme breuvage d'invulnérabilité.

 

En comptant 1150 jours à partir du 11 Avril 2011, on tombe sur le 5 juin 2014. Cette date correspond à la fin de la persécution sur le peuple initiée par le tyran du royaume du Nord qu'est Nicolas Sarkozy. A cette date du 5 juin 2014 le SEIGNEUR aura certainement agi et le peuple devait être sorti de la torpeur où il est plongé depuis ces évènements.

 

- Les mille cent quatre vingt dix jours du chapitre 12

«12.11 Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l'abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours. 12.12 Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu'au mille trois cent trente-cinq jours!» (Daniel)

 

Ici, la réponse du Seigneur inclut les deux évènements que sont la cessation du sacrifice perpétuel et l'installation de l'abomination, c'est à dire l'installation de Ouattara comme chef de cette nation. C'est pourquoi, il s'impose pour déterminer la fin que soit privilégiée la date de la cessation du paiement de la fiscalité (sacrifice perpétuel) qui, elle, vient avant et inclut de fait les deux événements.

 

Les déclarations de Jean Louis Billon, président de la chambre de commerce et d'industrie, sont antérieures au 15 décembre 2011. Mais comme je n'ai plus en mémoire la date de cette annonce, c'est donc cette date du 15 décembre, première échéance fiscale après cette décision que nous prendrons comme point de départ. Ce qui, à moins d'une erreur  de calcul, nous fait retomber au 26 Juin 2014 si nous comptons 1290 jours après cette date.

Il faudra prendre en compte une marge de deux, trois jours, voire plus, si nous supposons plus tôt la date de l'annonce de cette mesure.

 

La date du 26 juin 2014 que nous venons de trouver, pourrait déterminer la fin de l'abomination dévastatrice, donc la fin de Ouattara. Or celui-là, nous savons qu'il est sorti de l'abîme du temps [14], il y retourne donc à coup sûr. Ce qui veut dire en clair que Ouattara étant né à une date (1/1/1942) qui correspond à 0 (abîme), c'est à une date qui donne le même chiffre 0 équivalent du néant qu'il quittera la terre. C'est pourquoi, il faudra chercher, autour du 26 juin, une date correspondant à zéro (0), signe du néant et de l'abîme.

 

En supposant que la mesure de cessation de paiement des taxes (sacrifice perpétuel) est intervenue avant le 15 Décembre 2011, pour reculer de trois jours, nous retrouvons la date du 23 Juin 2014 comme date de la fin. Cette date, qui donne zéro (23+6+2+14 = 45 ou 0) est la date plus que probable donc, de la fin de Ouattara sur terre. Ce jour là, sera accomplie la Parole qui dit : "Il dressera les tentes de son palais entre les mers, vers la glorieuse et sainte montagne puis il arrivera à la fin, sans que personne lui soit en aide". Car en vérité, il faut le savoir, Ouattara mourra de sa propre mort. Il portera seul les charges de ses péchés. Aucun coup d'État ne mettra fin à sa vie. Ainsi en a décidé l'ÉTERNEL.

 

Une fois cette fin constatée, le SEIGNEUR laissera passer quarante cinq (45) jours pour purifier sa terre complètement des souillures. Je rappelle que 45 donne 0 et que ce chiffre signifie ''purification'' ou ''annulation'' quand l'ÉTERNEL le fait correspondre à un évènement. Ce qui fait que nous aurons 1290+45= 1335 jours. Le changement attendu se fera donc le 7 Août 2014, si nous partons du 23 juin ou le 10 Août, si c'est le 26 juin (peu probable) qu'est constatée la fin de la calamité Ouattara.

 

Ces différentes dates (fin de Sarkozy 5 juin 2014, fin de Ouattara également en juin le 23 juin 2014) confirment la Parole du SEIGNEUR en Zacharie 11.8 : «J'exterminerai les trois pasteurs en un mois; mon âme était impatiente à leur sujet, et leur âme avait aussi pour moi du dégoût.» Les trois pasteurs faut-il le rappeler, sont Obama, Sarkozy et Ouattara : Satan, le faux prophète et la bête [3].

 

Obama, le serpent, le diable et Satan, nous l'avons vu, (Révélation 20.2-3) disparaitra, en tant qu'homme et souverain, durant ce même mois de Juin 2014. Car, lui aussi est programmé par la Parole pour assurer la pérennité de la persécution de notre peuple pendant cette durée de trois ans et demi selon qu'il est dit : "Il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d'un temps" (Daniel 7.25). Mais, en tant qu'esprit du malin, il sera enchainé pour mille ans. Il réapparaitra au terme de cette durée, et là, il sera définitivement anéanti.

 

Sa nation, les USA et tout le monde occidental perdront leur souveraineté sur le monde en cette année 2014 et plus jamais ils ne domineront la terre. (Daniel 7.12 et 26)

 

Ainsi prend fin notre exploration des visions de Daniel, serviteurs de notre DIEU SAINT. J'espère m'être quelque peu fait comprendre.

 

Sachez que sans volonté réelle, vous ne «comprendrez» pas, c'est-à-dire que vous n'accepterez pas de comprendre, malgré les évidences. Le système mis en place depuis des décennies voire des siècles par des usurpateurs, a formaté les esprits pour crédibiliser le mensonge et pour travestir la vérité. De sorte que même quand nous découvrons ici et là des faussetés, des mensonges, des irrégularités, nous les analysons avec des bases de données fausses. L'Histoire a été écrite par ces menteurs et ces usurpateurs là.

 

Que celui qui veut comprenne donc et croit et que ceux qui pensent que ce ne sont là que des affabulations, continuent de vivre comme ils le faisaient, se livrant aux abominations et à la dissolution.

 

Je ne vous dis pas des choses inaccessibles. Je ne vous parle pas non plus dans une langue inaccessible. Chacun peut analyser observer et comprendre, nous sommes tous contemporains de ce qui se passe.

 

Aujourd'hui, des sites ont vu le jour sur le net pour ''combattre'' la mise en œuvre de ce plan diabolique de domination en cours d'instauration par un groupuscule qui croit détenir la clé pour asservir tous les peuples de la terre. Les plus actifs dans ce combat contre le mensonge, sont les occidentaux eux-mêmes, dont certains ont compris qu'il se joue des choses pas nettes dans le dos de l'humanité toute entière. Ils ont ouvert les yeux mais beaucoup ne verront rien, car ils observeront toujours avec les yeux ouverts mais sous le prisme de ce que les propagateurs du mensonge nous ont imposés des siècles durant.

 

Ainsi, tout le monde sait que quelque chose se trame, sans pouvoir l'expliquer, tant la dissimulation et le mensonge ont pris le pas sur la vérité. Et, personne ne voudra non plus, accepter l'explication par la Parole de DIEU. Car ceux qui valident la vérité dans ce monde ont fait de DIEU une réalité abstraite, relevant de l'irrationnel.

 

Les tentatives d'explication les plus divulguées, de la fin du monde ces derniers temps ont préféré, par exemple, ne se pencher que sur des prophéties ou des calendriers de peuples d'Amérique du sud ; ignorant volontairement le livre le plus riche et les textes les plus anciens qui parlent de ce temps avec forces détails.

 

Les raisons ? Elles sont simples. Cela ne fait pas exotique de parler de la Bible. Cela n'aurait pas fait scientifique de s'attarder sur la Bible qui ne traite que de l'irrationnel selon l'idée reçue. Ou, surtout parce que cela ne va pas dans le sens de l'idéologie de ceux qui tirent les ficelles.

 

Alors, nous pataugeons. Et comme le médecin qui veut se passer des instruments d'analyse, nous ne voyons que les symptômes qui apparaissent çà et là sur ce grand malade qu'est devenu notre monde par la faute du mensonge et de l'injustice. La cause de la maladie, le diagnostic réel, nous passons à côté, sans jamais nous interroger.

 

La vérité, c'est que l'on nous a appris à réfléchir. L'on nous a appris à nous autocensurer. Il y a des sujets tabous qui ne nécessitent plus qu'on y revienne. Hors des balises ainsi établies, plus de reconnaissance de la communauté des gens biens et vous êtes ridiculisés et bannis du cercle des gens fréquentables.

 

Ainsi, au forceps, certains, ceux qui dominent, ont imposé au monde qu'ils sont juifs, descendants d'Abraham, d'Isaac et de Jacob. Ils ont imposé au monde qu'ils sont le peuple élu de DIEU. Dès lors, il devient impossible de prouver que ces gens travaillent contre la volonté et le règne de DIEU, même si tous, nous le voyons et le constatons. Nous n'osons même pas en formuler l'hypothèse. Et si par témérité vous vous aventurez sur cette voie, le plus ridicule dans l'affaire, c'est de constater que les plus violents à vous combattre ce sont les chrétiens du monde entier. Ils forment le premier bouclier avant d'atteindre les concernés eux-mêmes. Ils les défendent et les protègent sans raison ou plutôt parce qu'ils se sont arrogés le nom des enfants d'Abraham et de Jacob.

 

Ainsi couverts, ils tuent, ils massacrent au nom de ce qu'ils ont souffert et du fait qu'ils se sont octroyé le titre de peuple de DIEU. Mais, DIEU, est-il injuste ?

 

Le peuple de DIEU, dans la Bible, est-il présenté comme un peuple dominateur et manipulateur à la fin du monde ? Le peuple de DIEU est-il présenté comme allié des puissances et des tyrans de ce monde à la fin des temps ?

Une simple lecture du livre de l'Apocalypse nous amène à répondre : Non.

Une simple analyse du livre de Daniel nous permet de confirmer que non. Alors, où se trouve le problème ? – Dans la tête de chacun de nous.

 

Que DIEU vous bénisse.

 

«Et il me dit: Ne scelle point les paroles de la prophétie de ce livre. Car le temps est proche. Que celui qui est injuste soit encore injuste, que celui qui est souillé se souille encore; et que le juste pratique encore la justice, et que celui qui est saint se sanctifie encore. Voici, je viens bientôt, et ma rétribution est avec moi, pour rendre à chacun selon ce qu'est son œuvre. Je suis l'alpha et l'oméga, le premier et le dernier, le commencement et la fin.» (Révélation 22.10-13)

 

 

A. NEBELE Sanseu Épiphanie


10/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres