LGESTSEIGNEUR

36- LA DOMINATION SUR LE PEUPLE : De Cyrus à Antiochus IV Epiphane

35- L. GBAGBO CONTRE A. OUATTARA, ARBITRAGE SARKOZY


  • Les rois perses de Cyrus à Xerxès

 

«11.1 Et moi, la première année de Darius, le Mède, j'étais auprès de lui pour l'aider et le soutenir. 11.2 Maintenant, je vais te faire connaître la vérité. Voici, il y aura encore trois rois en Perse. Le quatrième amassera plus de richesses que tous les autres; et quand il sera puissant par ses richesses, il soulèvera tout contre le royaume de Javan.»

 

Lorsque l'Ange apparait à Daniel pour lui expliquer ce qui adviendra dans la suite des temps, nous sommes sous le règne de Cyrus. Il s'agit donc d'identifier les trois rois qui succédèrent à Cyrus pour savoir duquel il est question. Cyrus le Grand régna de 550 à 529 av. J-C. Il fut suivi de son fils Cambyse II (529-521 av. J-C.). Nous passerons sur l'intermède Gaumata, l'usurpateur, qui ne fit que sept mois avant d'être renversé par Darios Ier (521-486 av. J-C.). De la sorte, le quatrième roi Perse après Cyrus le Grand fut Xerxès (486-465 av JC) fils de Darios Ier. Devenu très puissant, Xerxès, le quatrième roi de Perse après Cyrus, leva une armée de 2 641 610 hommes pour combattre la Grèce à la deuxième guerre Médique.

 

 

  • L'empire d'Alexandre le Grand et ses démembrements

 

«11.3 Mais il s'élèvera un vaillant roi, qui dominera avec une grande puissance, et fera ce qu'il voudra.»

 

Le «vaillant roi» c'est Alexandre le Grand qui étendit son empire jusqu'aux Indes.

 

«11.4 Et lorsqu'il se sera élevé, son royaume se brisera et sera divisé vers les quatre vents des cieux; il n'appartiendra pas à ses descendants, et il ne sera pas aussi puissant qu'il était, car il sera déchiré, et il passera à d'autres qu'à eux.»

 

Alexandre mourut en effet au faîte de sa puissance. Mais son empire ne revint pas à ses descendants. Et il fut partagé à d'autres qu'à ses héritiers (il n'eut qu'un fils posthume, dit-on). Ces autres à qui passera l'empire d'Alexandre furent ses principaux généraux. Ainsi, la Macédoine et la Grèce revinrent-elles à Antipatros ; la Grande-Phrygie, la Lycie et la Pamphylie à Antigonos ; l'Égypte fut confiée à Ptolémée ; la Syrie et la Babylonie à Séleucos et enfin, le Pont et la Thrace furent gouvernés par Lysimaque.

 

 

  • La dynastie des Ptolémée et les luttes contre les Séleucide

 

«11.5 Le roi du midi deviendra fort. Mais un de ses chefs sera plus fort que lui, et dominera; sa domination sera puissante.»

 

A partir de cette répartition issue du démembrement, l'Égypte étant dans le midi, le roi du midi c'est le roi de l'Égypte. Il s'agit donc de Ptolémée 1er, roi d'Égypte de 305 à 285 av J.C.

Ptolémée 1er abdiqua en faveur de l'un de ses fils cadets, Ptolémée II Philadelphe. Celui-ci fut un très grand roi et régna de 285 à 246 av. JC. Il conquit un vaste territoire que lui concéda son adversaire Antiochus Ier Sôter (roi de Syrie et de Babylone de 280-262 av JC).

 

«11.6 Au bout de quelques années ils s'allieront, et la fille du roi du midi viendra vers le roi du septentrion pour rétablir la concorde. Mais elle ne conservera pas la force de son bras, et il ne résistera pas, ni lui, ni son bras; elle sera livrée avec ceux qui l'auront amenée, avec son père et avec celui qui aura été son soutien dans ce temps-là.»

 

Le septentrion ou le Nord désigne le royaume de Syrie et de Babylone confié à Séleucos. La fille de Ptolémée II Philadelphe, se maria au roi du Nord à la suite de l'alliance entre le roi du Midi, Ptolémée et le roi du Nord. Elle eut un fils, héritier de la couronne Séleucide. Mais elle fut tuée avec son fils.

 

«11.7 Un rejeton de ses racines s'élèvera à sa place; il viendra à l'armée, il entrera dans les forteresses du roi du septentrion, il en disposera à son gré, et il se rendra puissant. 11.8 Il enlèvera même et transportera en Égypte leurs dieux et leurs images de fonte, et leurs objets précieux d'argent et d'or. Puis il restera quelques années éloigné du roi du septentrion.»

 

Le rejeton en question, c'est Ptolémée III Évergète, fils de Ptolémée II. Il fut roi d'Égypte (246-221 av. JC). Il battit Séleucos II Kallinikos (roi de 247-226 av. JC) et envahit le royaume séleucide de Syrie et la Mésopotamie pour se venger du meurtre de sa sœur et de son fils, héritier du trône séleucide.

 

Le règne de Ptolémée III Evergète marque l'apogée de la puissance, de la prospérité et de la richesse de l'Égypte à l'ère de la dynastie Ptolémée.

 

«11.9 Et celui-ci marchera contre le royaume du roi du midi, et reviendra dans son pays.»

 

Séleucos II Kallinikos se mit en campagne contre le royaume d'Égypte mais ne réussit pas à reprendre ses possessions à Ptolémée.

 

«11.10 Ses fils se mettront en campagne et rassembleront une multitude nombreuse de troupes; l'un d'eux s'avancera, se répandra comme un torrent, débordera, puis reviendra; et ils pousseront les hostilités jusqu'à la forteresse du roi du midi.»

 

Séleucos II Kallinikos mort, fut remplacé par son fils Séleucos III (roi de 225 à 223 av. JC). Celui-ci fut assassiné après deux ans de règne. Son frère Antiochus III Méga (roi de 223 à 187 av. JC) lui succéda. Les ''fils'' donc dont il est question dans ce verset, ce sont ceux de Séleucos II Kallinikos qui utilisèrent leur ardeur à combattre le roi du midi. Le deuxième, Antiochus III, attaqua Ptolémée IV puis Ptolémée V (roi d'Égypte de 204-181 av. JC) et conquit toute la Palestine.

 

«11.11 Le roi du midi s'irritera, il sortira et attaquera le roi du septentrion; il soulèvera une grande multitude, et les troupes du roi du septentrion seront livrées entre ses mains. 11.12 Cette multitude sera fière, et le cœur du roi s'enflera; il fera tomber des milliers, mais il ne triomphera pas.»

 

Ptolémée IV se mit en campagne contre Antiochus III qu'il vainquit à une bataille en 217 av. JC.

 

«11.13 Car le roi du septentrion reviendra et rassemblera une multitude plus nombreuse que la première; au bout de quelque temps, de quelques années, il se mettra en marche avec une grande armée et de grandes richesses. 11.14 En ce temps-là, plusieurs s'élèveront contre le roi du midi, et des hommes violents parmi ton peuple se révolteront pour accomplir la vision, et ils succomberont. 11.15 Le roi du septentrion s'avancera, il élèvera des terrasses, et s'emparera des villes fortes. Les troupes du midi et l'élite du roi ne résisteront pas, elles manqueront de force pour résister. 11.16 Celui qui marchera contre lui fera ce qu'il voudra, et personne ne lui résistera; il s'arrêtera dans le plus beau des pays, exterminant ce qui tombera sous sa main.»

 

Antiochus III fut irrésistible dans sa volonté expansionniste, à cette époque là. Il fut le plus grand des séleucides dit-on. Il prit la Palestine et le Liban à Ptolémée.

 

«11.17 Il se proposera d'arriver avec toutes les forces de son royaume, et de conclure la paix avec le roi du midi; il lui donnera sa fille pour femme, dans l'intention d'amener sa ruine; mais cela n'aura pas lieu, et ne lui réussira pas.»

 

Antiochus III Méga fort de sa puissance décida de sceller la paix avec le roi d'Égypte. Il lui donna sa fille dans l'intention de l'utiliser contre Ptolémée. En 193 av. J.C., Ptolémée V Épiphane (roi de 204-181 av. JC), épousa la princesse séleucide, Cléopâtre Ire, dont il eut deux fils, les futurs Ptolémée VI Philométor et Ptolémée VII Évergète II.

 

«11.18 Il tournera ses vues du côté des îles, et il en prendra plusieurs; mais un chef mettra fin à l'opprobre qu'il voulait lui attirer, et le fera retomber sur lui.»

 

Antiochus III étendit ses conquêtes vers d'autres territoires du Nord mais il se heurta aux Romains qui le battirent. Le chef (ou le magistrat) dont il est question dans ce verset est le romain Lucius Scipion qui battit Antiochus III en 190 av. JC.

 

«11.19 Il se dirigera ensuite vers les forteresses de son pays; et il chancellera, il tombera, et on ne le trouvera plus. 11.20 Celui qui le remplacera fera venir un exacteur dans la plus belle partie du royaume, mais en quelques jours il sera brisé, et ce ne sera ni par la colère ni par la guerre.»

 

Séleucos IV (187-175 av. JC) remplaça Antiochus III. Héliodore fut envoyé à Jérusalem pour confisquer le trésor du Temple. Arrivé dans la ville, pendant qu'il se livrait à la violation du lieu Saint, il eut une intervention divine qui le stoppa net. Son histoire nous est racontée dans Maccabées chapitre 3. Héliodore fut converti à la suite de cette intervention divine qui l'empêcha lui et son équipe de piller le Temple.

Puis Séleucos IV fut assassiné par Héliodore après une campagne en Palestine.

 

«11.21 Un homme méprisé prendra sa place, sans être revêtu de la dignité royale; il paraîtra au milieu de la paix, et s'emparera du royaume par l'intrigue.»

 

Cet homme méprisé, c'était Antiochus IV Épiphanie (175-163 av. JC). Antiochus Épiphane prit le pouvoir alors que Démétrios 1er fils de Séleucos IV, héritier du trône séleucide était maintenu en otage à Rome.

 

«11.22 Les troupes qui se répandront comme un torrent seront submergées devant lui, et anéanties, de même qu'un chef de l'alliance.»

 

Antiochus IV Épiphane se lança à la conquête de l'Égypte. Il battit tous les deux rois Ptolémée VI Philométor et Ptolémée VII Évergète II qui se succédèrent à la tête de l'Égypte devant lui.

 

«11.23 Après qu'on se sera joint à lui, il usera de tromperie; il se mettra en marche, et il aura le dessus avec peu de monde.»

 

Ceux qui se sont joints à lui, ce sont ceux de notre peuple.

Voici ce qui est dit à propos de ceux du peuple d'Israël qui s'allièrent à Antiochus Epiphane : «En ces jours là, des vauriens surgirent d'Israël, et ils disaient : Allons faisons alliance avec les nations qui nous entourent, car depuis que nous sommes séparés d'elles bien des maux nous ont atteint» (1 Maccabées 1.11).

 

Beaucoup se laissèrent en effet séduire et se mirent à observer les pratiques des nations païennes.

 

«11.24 Il entrera, au sein de la paix, dans les lieux les plus fertiles de la province; il fera ce que n'avaient pas fait ses pères, ni les pères de ses pères; il distribuera le butin, les dépouilles et les richesses; il formera des projets contre les forteresses, et cela pendant un certain temps.11.25 A la tête d'une grande armée il emploiera sa force et son ardeur contre le roi du midi. Et le roi du midi s'engagera dans la guerre avec une armée nombreuse et très puissante; mais il ne résistera pas, car on méditera contre lui de mauvais desseins.»

 

Antiochus IV Epiphane engagea ses forces contre Ptolémée VI qui ne put soutenir le combat. Ce dernier fut fait prisonnier. Antiochus IV devint maitre et roi de l'Égypte, et de tout les territoires dont Israël qui en dépendaient. La Palestine était sous la domination rappelons-le du royaume d'Egypte.

 

«11.26 Ceux qui mangeront des mets de sa table causeront sa perte; ses troupes se répandront comme un torrent, et les morts tomberont en grand nombre. 11.27 Les deux rois chercheront en leur cœur à faire le mal, et à la même table ils parleront avec fausseté. Mais cela ne réussira pas, car la fin n'arrivera qu'au temps marqué.»

 

Ptolémée VII fut appelé sur le trône d'Égypte en remplacement de son frère alors prisonnier, mais il gouvernait sous les ordres d'Antiochus IV. Ces deux rois (Ptolémée et Antiochus) à la même table ne se disaient pas la vérité. Chacun nourrissant de noirs desseins contre l'autre.

 

 

  • La persécution du peuple Juif d'Israël par Antiochus Epiphane

 

«11.28 Il retournera dans son pays avec de grandes richesses; il sera dans son cœur hostile à l'alliance sainte, il agira contre elle, puis retournera dans son pays.»

 

Son hostilité à l'Alliance Sainte, c'est-à-dire à Israël, Antiochus IV Epiphane la manifestera et l'accomplira de la manière la plus inhumaine et la plus cruelle qui soit. Ce fut l'hécatombe à son passage. Permettez que je transcrive le récit, plus qu'éloquent, fait dans le livre des Maccabées : «(…) Il (Antiochus IV Epiphane) quitta l'Égypte, furieux comme une bête sauvage, et prit la ville (Jérusalem) à main armée. Il ordonna ensuite aux soldats d'abattre sans pitié tous ceux qui tomberaient entre leurs mains et d'égorger ceux qui monteraient dans les maisons. On extermina jeunes et vieux, on supprima femmes et enfants, on égorgea vierges et nourrissons. Il eut quatre-vingt mille victimes en ces trois jours ; quarante mille tombèrent sous les coups et le nombre de ceux qui furent vendus comme esclaves ne fut pas moindre(2 Maccabées 5.11).

«Entré dans le Sanctuaire avec arrogance, il prit l'autel d'or, le candélabre de lumière et tous les accessoires, la table d'oblation, les vases de libations, les coupes, les cassolettes d'or, le voile et les couronnes ; quand à la décoration d'or sur la façade du temple, il l'enleva en entier. Il prit aussi l'argent, l'or, les objets précieux, et fit main basse sur les trésors cachés qu'il trouva. Ayant tout pris, il s'en alla dans son pays. Il avait fait un grand carnage et avait proféré des paroles d'une extrême arrogance.» (1 Maccabées 1.16)

 

Antiochus IV Epiphane fut le plus abominable des rois de Babylone contre les Juifs. Il fit abolir le culte du DIEU vivant. Il fit bâtir des autels pour les dieux grecs et imposa au peuple Juif de les adorer. Il fit brûler les livres de la Loi qui tombaient sous la main de ses inspecteurs qu'il nomma pour parcourir la ville. Ceux du peuple qui étaient pris se conformant encore aux coutumes juives étaient persécutés puis tués. Ce fut une période de grande persécution pour le peuple de DIEU. (1 Maccabées 1.41) «Le roi envoya Géronte l'Athénien pour forcer les Juifs à s'éloigner des lois de leurs pères et à cesser de régler leur vie sur les lois de DIEU, pour profaner le Temple de Jérusalem et le dédier à Zeus Olympien, et pour dédier à Zeus Hospitalier celui du mont Garizim. (…) Il n'était pas permis de célébrer le sabbat ni d'observer les fêtes de nos pères, ni simplement de confesser qu'on était juif. (…) Ainsi deux femmes furent déférées en justice pour avoir fait circoncire leurs enfants. On leur fit faire le tour de la ville leurs enfants suspendus aux mamelles avant de les précipiter du haut des remparts. D'autres s'étaient rendus ensemble dans les cavernes voisines pour y célébrer en cachette le jour du sabbat. Dénoncés … ils furent brûlés ensemble parce qu'ils renonçaient à se défendre eux-mêmes par respect pour la sainteté du jour.» (2 Maccabées 6.1-11).

 

Là, finit notre incursion dans les péripéties qui ont jalonné l'histoire des Ptolémée et des Séleucos, que nous livre ce chapitre 11 du livre de Daniel, la fin du chapitre (à partir du verset 29) étant consacré au temps de la fin, c'est-à-dire à maintenant. Nous verrons ensemble pourquoi cette structure dans l'article qui suit.

 

Suite [37]

 

Que Dieu vous bénisse.

 

 

A NEBELE Sanseu Épiphanie



03/07/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres