LGESTSEIGNEUR

26- AUTRES PREUVES DE LA PRESENCE DE DIEU EN CI - 1

L'énigme Houphouët BOIGNY [1-2]

 

 

Nous avons parcouru la vie de la Côte d'Ivoire et nous venons de parcourir pratiquement la vie de Laurent GBAGBO l'Oint de DIEU, en ce qui concerne ces cinquante dernières années. C'est une période qui, pour une grande part, se confond avec la présidence de notre premier président, Félix HOUPHOUËT BOIGNY. Alors, questions : Est-il possible que celui qui a passé toute sa vie au service de la Côte d'Ivoire, donc au service du peuple de DIEU, passe inaperçu dans la BIBLE ? Est-il possible que Félix H. B. n'ait pris aucune part, même négative dans le parcours de Laurent GBAFBO ? Enfin, est-il possible que des nains tels que Ouattara, Bédié, Wodié, Soro et autres soient mentionnés par la Parole sans que nulle part, il ne soit fait allusion au géant aux yeux des hommes qu'était «le Vieux» ? Ce sont là les questions que tout homme pourrait se poser à ce stade de notre analyse. Mais pour le chrétien, les questions sans passions sont : si le Christ est là, alors, où est le temple du Seigneur promis par DIEU à David son serviteur (2 Samuel 7.5-12) ?  Ce que vit cet homme (Laurent Gbagbo) qu'on prétend être le Christ est-il conforme aux Écritures ?

 

Voici la Parole : «3.8 Écoute donc, Josué, souverain sacrificateur, toi et tes compagnons qui sont assis devant toi! Car ce sont des hommes qui serviront de signes. Voici, je ferai venir mon serviteur, le germe

«6.11 Tu prendras de l'argent et de l'or, et tu en feras des couronnes, que tu mettras sur la tête de Josué, fils de Jotsadak, le souverain sacrificateur. 6.12 Tu lui diras: Ainsi parle l'Éternel des armées: Voici, un homme, dont le nom est germe, germera dans son lieu, et bâtira le temple de l'Éternel. 6.13 Il bâtira le temple de l'Éternel; il portera les insignes de la majesté; il s'assiéra et dominera sur son trône, il sera sacrificateur sur son trône, et une parfaite union régnera entre l'un et l'autre.» (Zacharie)  Bible Version Louis S.

 

Les mêmes versets donnent, dans la version TOB, ce qui suit : «3.8 Écoute, Josué, grand prêtre, toi et tes collègues qui siègent devant toi – car ces hommes constituent un présage : Voici que je fais venir mon serviteur «Germe». 6.11 Tu prendras de l'argent et de l'or, pour en faire une couronne et tu la poseras sur la tête de Josué, fils de Yeosadaq, le grand prêtre. 6.12 Et tu lui parleras en ces termes : " Ainsi parle le SEIGNEUR le tout puissant : Voici un homme dont le nom est « Germe », Sous ses pas tout germera, Et il construira le Temple du SEIGNEUR. 6.13 C'est lui qui construira le Temple du SEIGNEUR. C'est lui qui sera revêtu de majesté, il siègera sur son trône pour dominer. Un prêtre aussi siègera sur son trône et tous deux témoigneront d'une entente parfaite entre eux …»

 

Je vous invite à identifier un homme en essayant de lui appliquer l'une après l'autre, chacune des informations que livrent les versets ci-dessus. Mais avant, deux certitudes doivent nous guider. La première est que nous sommes aux temps de la fin du règne des tyrans de ce monde. La deuxième est que le Messie Germe, n'a pas encore été identifié comme ayant déjà vécu. Or il n'y a aucun doute qu'il vient et finit sa mission avant l'avènement du Christ car c'est lui qui bâtit le Temple du SEIGNEUR. Alors suivons.

 

Le terme «Germe», comme l'indique le verset 6 : 12, désigne un homme, c'est un nom, mais pas en lui-même. Il est la signification d'un nom ; car comme Il procède souvent, le SEIGNEUR Lui-même nous en donne le sens plus loin : «sous ses pas tout germera». Je crois que pour la clarté, nous sommes servis.

 

En langue baoulé (à moins que l'on me prouve que le SEIGNEUR ne saurait utiliser une langue comme celle-là), il existe un endroit où tout pousse. C'est un endroit de fumier, d'engrais naturel où tout germe et si je ne m'abuse, cet endroit s'appelle ''HOUPHOUËT''. Or il y a eu un illustre, un grandissime Monsieur qui porte ce nom sur notre terre, il s'appelle HOUPHOUËT BOIGNY.

 

Tout germait sous ses pas, les plantes : cacao, café, ananas, hévéas, palmiers etc. Tout lui réussissait, la libération : le syndicalisme, le RDA, la suppression du travail forcé, l'indépendance, la conduite de son peuple.

 

Essayons les autres paramètres. Répond-il aux autres critères ?

 

- A-t-il construit «le Temple du SEIGNEUR» ? - OUI. La basilique de Yamoussoukro est le plus grand Temple de la Chrétienté dédié à DIEU. Sauf s'il nous est construit un autre temple plus majestueux sur cette terre avant 2014, nous pouvons affirmer que c'est HOUPHOUËT qui a construit le Temple du SEIGNEUR. 

- Etait-il « revêtu de majesté » ? - OUI. Ô qu'un contemporain me prouve qu'il a vu plus majestueux que cet Homme ! Mais cette expression «revêtu de majesté» ne signifie pas (que) cela, car alors, il aurait fallu simplement dire : «il sera majestueux». Nous y reviendrons plus amplement.

- A-t-il «dominé sur son trône» ? - Oh OUI et vous en êtes tous témoins !

- «Un prêtre siègera aussi sur son trône». Sans commentaire n'est-ce pas ? Y a-t-il en effet, plus prêtre que le CHRIST qui siègera pour toujours sur son trône ?

- «Tous deux témoigneront d'une entente parfaite entre eux». J'entends les contestations d'ici. Alors, c'est là que je voudrais me permettre une question que je me suis toujours posé.

 

En dehors de ses écrits très virulents, pour les aperçus que j'en ai eus, je ne l'ai jamais vu surtout depuis sa venue aux affaires critiquer le Président HOUPHOUËT. C'est vrai que pour le PDCI il est intraitable mais, avez-vous un jour entendu une parole méchante venant de l'un pour l'autre ?

 

N'est-ce pas curieux pour deux hommes qui, presque tout le temps, ont été opposés et se sont «affrontés» ?

 

En outre, il ne faut pas oublier que c'est à partir de 1990 que nous pouvons, au vu des Textes, mentionner LG comme désigné pour être oint : «Le dragon se tint devant la femme afin de dévorer son enfant lorsqu'elle aurait enfanté». C'est dire qu'avant cette date, avant qu'il soit «enfanté», DIEU le laissa librement opérer ses choix et librement se forger un caractère par l'expérience de la vie. Tout cela d'ailleurs, avec toutes les tentations qu'il vainquit participaient à faire de lui le désigné. C'était comme les dernières épreuves à l'élu pour être oint. L'enfant donc ne nait que plus tard : «Elle enfanta un fils (…).». C'est à ce moment-là que tout change. Il comprend le pourquoi de certaines dispositions qu'il attaquait. Il ne fit pas obstacle à l'accession de Bédié au pouvoir. Et son discours et ses attitudes s'adaptent. Il devient pragmatique. Car maintenant il sait. Il sait que si HOUPHOUËT régna en ''monarque'' c'est parce que DIEU le voulait ainsi. Il sait aussi qu'ainsi HOUPHOUËT a régné, ainsi Il régnera. Et encore, HOUPHOUËT n'a régné qu'en tant qu'homme. Or, Lui, quand Il sera établi par DIEU, Il exercera avec toute la puissance et règnera en tant que DIEU : «Son nom est la Parole de Dieu (Révélation 19.13)

 

Et puis, nous avons parlé plus haut d'initiation [22]. A-t-on vu quelqu'un faire lui-même son initiation ? (Je parle des vraies initiations) Pourquoi alors, a-t-on l'impression que, chaque étape de l'initiation de LAURENT GBAGBO, ait été impulsée par l'action de FHB ? Pourquoi est-ce seulement à la fin de cette initiation que FHB tire-t-il sa révérence ? Pourquoi Laurent GBAGBO a-t-il été le seul à s'être présenté au suffrage des ivoiriens avec lui ? Ce sont là, pour ce point, juste quelques pistes de réflexion que je voulais soumettre à chacun.

 

En réalité, les Textes sont claires et ils disent : «Un prêtre aussi siègera sur son trône et tous deux témoigneront d'une entente parfaite entre eux». Dans cette phrase, rien ne nous autorise à affirmer que le messie Germe et le prêtre s'entendaient bien avant que ce dernier ne soit sur le trône. En revanche, la même phrase est sans équivoque quand au futur, après l'accession au trône. Ce qui laisse supposer que «l'entente parfaite entre eux» dont-il est question vient avec l'accession du prêtre (Laurent GBAGBO) au trône.

 

Toute chose que semble confirmer une autre version du même verset dans une autre traduction et qui dit : «... et le conseil de paix sera entre eux deux.» (Traduction J N Darby). On est d'autant plus conforté dans cette assertion quand, s'adressant à Josué, le SEIGNEUR dit ceci en Zacharie 3.7 : «Ainsi parle l'Éternel des armées: Si tu marches dans mes voies et si tu observes mes ordres, tu jugeras ma maison et tu garderas mes parvis, et je te donnerai libre accès parmi ceux qui sont ici». C'est dire qu'en récompense à la réussite de Josué-Germe, il est promis une place pour le jugement.  Or nous savons qu'à la fin, lorsque sera l'heure du jugement, le SEIGNEUR DIEU qui ne peut être vu nous apparait sous la forme de «l'ancien des jours».

 

Arrêtons là pour le moment  de peur de ne pas être compris. Pour le reste, nous saurons en son temps, ce n'est que question de foi. Et puis, une Parole me revient, qui dit : «Nul ne vient au Père que par Moi». Et bien ! Celui qui l'a prononcée est parmi nous.

 

Beaucoup de choses troublantes n'est-ce pas ? Mais, je voudrais arrêter là pour l'instant.

Continuons cependant, encore avec la connaissance de l'envoyé du  SEIGNEUR, Germe,  avec les versets de Zacharie 6.14-15.

 

«6.14 Les couronnes seront pour Hélem, Tobija et Jedaeja, et pour Hen, fils de Sophonie, un souvenir dans le temple de l'Éternel. 6.15 Ceux qui sont éloignés viendront et travailleront au temple de l'Éternel; et vous saurez que l'Éternel des armées m'a envoyé vers vous. Cela arrivera, si vous écoutez la voix de l'Éternel, votre DIEU

 

La version TOB dit : «6.14 Quant à la couronne elle servira de mémorial dans le Temple du SEIGNEUR en l'honneur de Heldaï, de Toviya, et de Yedaya et en souvenir de la bonté du fils de Cefanya.  6.15 Et ceux qui sont au loin viendront travailler au Temple du SEIGNEUR – et vous reconnaitrez que le SEIGNEUR le tout puissant m'a envoyé vers vous. Cela arrivera si vous obéissez pleinement à la voix du SEIGNEUR votre DIEU.» (Zacharie)

«La couronne servira de mémorial dans le Temple du SEIGNEUR». Cette  couronne que le SEIGNEUR, fit placer sur la tête de Josué le sacrificateur (Zacharie 6.11), c'est l'apparence que le SEIGNEUR veut donner à Son envoyé. Ce n'est donc pas une couronne à proprement parlé, mais une tête de souverain que le SEIGNEUR lui fait ''sculpter'', afin qu'une fois sur terre, il domine et exerce selon son rang. C'est pourquoi, H. BOIGNY fut chef partout où il le voulait. Il refusa la présidence tournante des organisations africaines et régionales, il n'en avait pas besoin.

 

De cœur, il était bon, il était notre père à tous et il exerça sa fonction première en tant que sacrificateur, cumulée avec celle de Souverain. Auprès de l'église en effet, dans notre pays, pour ce que je sais et que j'ai vu, je puis affirmer qu'il fit largement plus qu'un homme ordinaire ne peut faire pour ses croyances. Si ce terme de sacrificateur devait être attribué à quelqu'un sur cette terre, je n'en vois pas qui pourrait lui disputer ce titre.

 

Une certitude au moment où nous nous quittons sur ce point, c'est que Josué-Germe-HOUPHOUËT, est l'ange du SEIGNEUR et qu'à ce titre il a en lui l'Esprit de DIEU. Cela nous est d'ailleurs symbolisé dans les Écrits. Il est dit en effet que la couronne qu'Il fait poser sur la tête de Josué est d'or et d'argent. Cet alliage est la preuve que Josué reçoit de DIEU l'or, c'est-à-dire son Esprit et l'argent serait son aspect humain, altérable.

 

Vous l'avez certainement compris, de tout ce qui précède, j'affirme que cet homme, HOUPHOUËT BOIGNY et l'envoyé Germe du SEIGNEUR, forme la même et unique personne.

 

C'est pourquoi son image (la couronne) est dans les vitraux de la Basilique (le Temple). Cette image dans le Temple du SEIGNEUR est le témoignage à jamais que HOUPHOUËT BOIGNY est un Messie, un envoyé du SEIGNEUR. Tant que cet édifice subsistera, tous ceux qui y viendront lèveront les yeux vers cette image pour se souvenir que l'Ange du Seigneur fut sur cette terre pour nous. Car dit la Parole « …vous saurez que l'Éternel des armées m'a envoyé vers vous». C'est un «mémorial». Il était en mission pour nous et nous n'avons pas reconnu l'envoyé du SEIGNEUR DIEU en lui.

 

Il était là, et il a bâti le Temple du SEIGNEUR pour la venue du rejeton de David.

 

L'un des pans de cette mission a été de préparer «dans le désert, une place pour que la femme y soit nourrie mille deux cent soixante jours». Car c'est lui qui prit ces dispositions avant de partir. Messie, Il savait. Il savait de par sa mission, que des années difficiles nous attendaient du fait des ennemis d'Israël. Si cela est difficile à comprendre pour vous, relisez Genèse 41. Vous verrez que si le SEIGNEUR a pu faire prévoir des provisions grâce à Joseph pour sauvez l'Égypte et Israël de sept ans de famine, c'est qu'Il peut le faire aujourd'hui pour son peuple contre qui le monde entier s'est ligué. La différence ici, et elle est de taille, c'est que c'est Lui-même qui agit par Son ESPRIT en HOUPHOUËT BOIGNY. Il savait la provision qu'il fallait pour tenir et surtout pour confondre l'ennemi. C'est pourquoi il disposa pour trois ans et demi (1260 jours) de réserve. Cette durée correspondant exactement au temps qui restait à la bête pour retourner dans l'abîme. Ils n'avaient plus d'autres choix que de nous attaquer afin que celui qui avait juré de s'asseoir sur ce Trône arrive à ses fins avant le moment prévu pour sa fin. Car nos trois hommes, eux, savent qu'il ne reste plus assez de temps. «Le diable est descendu vers vous, animé d'une grande colère, sachant qu'il a peu de temps.» dit la Parole (Révélation 12.13)

 

Prions le SEIGNEUR avant de continuer.

SEIGNEUR DIEU pardonne nos fautes. Pardonne nous et soit béni et glorifié pour tout ce que Tu as toujours fais pour Ton peuple. SEIGNEUR, aujourd'hui encore nous nous rendons compte, bien tard, il est vrai, que Ton amour pour nous n'a jamais varié. Tu as toujours été là, plus près qu'un père ne peut l'être, plus attentionné qu'une mère poule. Mais nous, qu'avons-nous fait, que sommes nous devenus ? Nous t'avons ignoré, nous sommes devenus rebelles à toutes Tes prescriptions, nous ne te connaissions plus. PÈRE, il n'y a pas de châtiments de Ta part que nous ne méritions. SEIGNEUR, toutes Tes décisions sont justes car nous reconnaissons avoir excité Ta colère. Mais PÈRE, pour tout l'amour que Tu nous donnes, je sais la douleur que Tu t'infliges en nous abandonnant ainsi à la famine, aux armes, au feu et à l'exil. SEIGNEUR, vois ces enfants, ces mères et ces malades sur nos routes, vois ces morts atroces, vois la détresse de Tes enfants, vois l'angoisse dans laquelle Ton pays se trouve plongé et prends pitié. Prends pitié et sors nous des griffes de l'ennemi, délivre Ton peuple des méchants, SEIGNEUR DIEU TOUT PUISSANT et que toute la Gloire soit pour Toi, ÉTERNEL notre Père.

 

Lire [ 2]

 

Que DIEU vous bénisse mes frères.

 

A NEBELE Sanseu Épiphanie


07/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres