LGESTSEIGNEUR

24- RESTONS MOBILISÉS POUR LE SEIGNEUR

La mobilisation des ivoiriens

 

Le SEIGNEUR est là, qui combat avec nous et pour nous.

Que faut-il penser de la mobilisation des ivoiriens ?

 

Ici, il faut déjà louer le courage des ivoiriens et leurs initiatives pour faire obstacle à l'imposture. Il faut louer leur volonté à faire front aux manœuvres de Satan, de la bête et du faux prophète. Car c'est ainsi que le SEIGNEUR DIEU sait, c'est seulement par notre persévérance dans la quête, qu'Il accorde ses grâces en abondance. 

 

Et Il nous inonde de sa grâce au moment voulu par Lui. Au moment où nous n'avons plus aucun recours que Lui. Et Il nous comble. Il nous comble au-delà de nos espérances, au moment où nous ne croyons plus à notre puissance financière pour nous guérir ou nous sauver de la maladie. Il nous délivre au moment où nous ne croyons plus en notre puissance militaire pour nous sauver de l'ennemi.

 

Il nous sauve quand nous sommes brisés, quand Il a vu tout orgueil anéanti en nous. Il nous sauve quand nous nous humilions. Quand nous nous habillons de cette humilité qui nous fait respecter Ses œuvres et qui nous fait respecter l'homme ; de cette humilité qui nous fait traiter et aimer notre prochain comme nous-mêmes. Car Il a en horreur cet orgueil qui L'ignore et qui piétine l'autre.  Croyez et expérimentez-Le.

 

Alors, armons-nous de patience et continuons de cultiver Ses œuvres. Continuons d'aimer les autres comme Il nous a toujours aimés. Continuons d'aimer la VÉRITÉ et la JUSTICE comme Il nous l'a enseigné. Débarrassons-nous du mensonge, de la traitrise, de la haine qu'Il réprouve. Et nous verrons Sa PUISSANCE et Sa GLOIRE se manifester.

 

Voici ce qui est dit dans les Écritures pour l'issue de notre lutte : «car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit. Ils l'ont vaincu à cause du sang de l'agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n'ont pas aimé leur vie jusqu'à craindre la mort.» (Révélation 12.10-11). Plus loin, tu peux encore lire : «Ils combattront contre l'agneau, et l'agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.» (Révélation 17.14)

 

Les actions de ouattara contre la mobilisation

 

Il faut continuer de lutter avec Lui, car c'est cette mobilisation qui témoigne de notre fidélité au SEIGNEUR. C'est cette force que nous Lui donnons physiquement et réellement par notre mobilisation constante qui Lui indique ce que nous espérons vraiment pour notre avenir. Et c'est aussi cette force que nous avons confirmons mystiquement par ce score de 51,45 (6,9) aux élections présidentielles.

 

Et la bête le sait si bien que toutes ses actions désespérées n'ont qu'un seul but, celui de couper Laurent GBAGBO de cette force que, lui n'aura jamais.

Toutes ces années de guerre ont été systématiquement utilisées à couper  LG de tout soutien populaire au niveau mondial et sur le plan africain. Il fallait Le diaboliser et Le fragiliser pour que personne ne serve Sa cause sur le plan international. En Côte d'Ivoire, Ouattara sait qu'à la différence de lui et de ses soutiens, DIEU ne descendra pas pour acheter les consciences. Il ne descendra pas pour corrompre les hommes et les chefs d'État. Il sait que DIEU agit par les hommes, par les foules, par Son Esprit qui habite les hommes pour faire obstacle au  MAL. La manœuvre est donc de terroriser la population afin que nous ayons peur de manifester notre soutien à Laurent GBAGBO. C'est aussi de semer la terreur et l'indignation dans cette population et de l'imputer à LAURENT GBAGBO, afin que, pour tout blocage dans le processus, Il se voit accusé et isolé.

 

Laurent GBAGBO joua le jeu, tant et si bien que l'ennemi finit par croire que tout lui réussissait. Il réserva ses forces, ne les utilisant que quand la faute ou l'imposture était fragrante. Il s'insurgea alors contre le million de votants qu'on voulût frauduleusement de plus, pendant l'enrôlement. Puis ce fut contre les quatre cent mille de Beugré Mambé. L'ennemi tempêta, menaça. Et avec lui, ses thuriféraires. Mais LG resta ferme et le gouvernement fut démis. Et ils comprirent que le débat sur ce sujet était clos. Aujourd'hui, nous comprenons que c'était d'un enjeu important, ce million et, plus tard, ces quatre cent mille. L'ennemi avait besoin de ce nombre important de votants, pour réaliser son dessein diabolique de se lier la population par des manœuvres enchanteresses et isoler sur ce même plan Laurent GBAGBO. Il ne le réussit pas avant les élections. Il fut découvert par l'Esprit de DIEU qui habita les justes. Il ne le réussit pas non plus pendant les élections. Il fut pris grâce à la barbarie de la bête, qui fut dénoncée par les justes. Mais la bête, c'est la bête. Elle ne renonce jamais jusqu'à se perdre elle-même. Imbue de ce qu'elle se croit supérieure et gonflée de son orgueil et de sa perfidie, elle poussa la bêtise jusqu'à se laisser découvrir entièrement. Elle rassembla tous les ennemis de DIEU «sur le sable de la mer», et à la baquette, l'ennemi principal dicta. Il ordonna le score de 54,10 % en sa faveur avec un taux de participation de plus de 81% contrairement à environ 70% annoncé. Onze points suspects de plus.

 

Question ! Pourquoi l'ennemi a-t-il été obligé d'augmenter si lourdement sa marge, alors qu'il se serait donné 51% ou 52% qu'on en serait au même résultat ?

Je m'interrogeais quand brusquement ces chiffres me sautèrent aux yeux. Je décidai de les consulter.

 

Et voici comment ils se présentent :

-ALASSANE OUATTARA

Score : 54,10% = (54,1= 9,1= 0,1)  ; Taux de participation 81%  (8+1= 9=0)

Rappelez-vous, il ne fait rien pour rien. A la vérité, ce score et ce pourcentage de participation sont assez significatifs pour lui. Il fallait d'abord s'éloigner de ce chiffre 7 contenu dans les 70% annoncés par tous les observateurs. Ce 7 rappellent trop l'Esprit de DIEU. Il fallait aussi annuler l'effet scrutin et faire en sorte que tous ceux qui sont sous le coup de son envoûtement ne s'interrogent pas sur les vraies réalités du vote. Alors, il lui donne un taux de 81% dont les chiffres s'additionnent pour donner 0. Un nul. C'est le néant noir qui obscurcit la vue de tous ces haineux prêts à fondre sur LG et la Côte d'Ivoire. Puis dans un second temps, il fallait réussir ce qu'ils ont échoué par deux fois déjà. C'est-à-dire la différence par les urnes. Il n'a pas besoin de la majorité du peuple, il a juste besoin d'un échantillon, juste de la plus petite particule qui soit. Car l'étau, c'est lui qui le constitue avec ses 69 ans pour enfermer cette particule et la rendre inaccessible à LG. Mais comment réussir à avoir des chiffres qui donnent en s'additionnant cette particule (0,1) sans cette différence de voix de 11 points. Tant qu'à faire, fraude pour fraude, la bête ne s'entoure pas de fioriture. Il se donne 54,10 % (qui donnent 0,1) pour avoir sa particule et à la baguette toujours, du haut de son trône il déduit pour : LAURENT GBAGBO 45,90% = (45,9= 9,9 = 0,0). Évidemment le corolaire c'est le gonflage automatique du taux de participation sans lequel il est impossible d'atteindre ce pourcentage de 54,10.

 

Très malin ! Et voici notre cher PRÉSIDENT, isolé et dépouillé de tout son pouvoir qu'on n'a jamais pu Lui enlever. Ce pouvoir, qu'Il a acquit par Lui-même, au cours de Son parcours politique, durant Son parcours initiatique. Ce pouvoir qui Lui a été conféré par DIEU le PÈRE, Lui-même, qui a jugé, qu'ayant vaincu toutes les épreuves, Il pouvait enfin Lui confier la marche de Ses affaires, la conduite de Son peuple.

 

Cette fois non plus, la bête ne réussît. Toutes les balises avaient été posées. Elles avaient été placées pour que l'imposture fût dénoncée à la CEI, et pour que le mensonge du golf fût dévoilé à la face du monde par les justes.

 

Alors, la bête s'irrita. Il fallait faire vite et fort pour que le Mensonge coure vite et produise des effets avant que cette lente et «sacrée» Vérité n'arrive pour saper toute une vie de félonies, de trucages et de perversions. Car le temps presse et joue contre la puissance de ces nombreux 6 qu'elle a pu réunir.

 

Ah ! Le Temps ! Cet autre nom de DIEU, qui ne redonnera pas de sitôt cette opportunité à la bête de nous importuner. Il court, et il court inexorablement vers un autre mois de Janvier. Un autre Janvier qui ne lui sera pas favorable, cette fois, car placé sous le chiffre du SEIGNEUR (1/1/2012 = 7). Mais il avait une autre hantise, c'est que plus le temps passait, plus nous avancions vers le 66ème anniversaire de Laurent GBAGBO. Il était effrayé et avait peur de ne pouvoir plus rien réussir contre Lui, une fois cet âge atteint ; car pour notre enchanteur toute la puissance réside en ces chiffres.  

 

Il faut faire vite donc. Il faut réunir les nations pour livrer l'ultime combat. Il faut l'attaquer, il faut l'exfiltrer avant qu'il parle, il faut …, il faut…

 

Et Il parla de cette langue redoutable qui prononce des Paroles à valeur de sentence. Il parla pour demander le recomptage des voix. Et l'on s'accusa et l'on se récusa et l'on épilogua. Finalement, on se résolut à la vérification ou plutôt à l'examen de la situation par le fameux panel de cinq chefs d'État que l'on sait.

 

Pendant ce temps, la bête se rongeait les freins. Et le Temps ? Et cette Vérité qui se faisait jour ? Il faut continuer le harcèlement, la diabolisation, les sacrifices humains, les crimes rituels. Car la statue sous la tente, a besoin de sang, de sang et encore de sang.

 

Pendant ce temps aussi, on a oublié la Tunisie, on a oublié l'Égypte. Il fallut rapidement intervenir pour y éteindre les incendies qui risquaient d'embraser et faire perdre la main sur toute la région. Ah ! Cette Côte d'Ivoire, naguère si docile, se révèle plus coriace que prévue. Elle vient coup sur coup de leur donner des sueurs froides sur la Tunisie, mais surtout sur l'Égypte.

 

Il faut faire vite avant que la gangrène ne gagne plus de terrain. Alors, on se mit en retrait et on ordonna à la deuxième méchante bête qu'est la force d'interposition, la bête à deux cornes que décrit le verset 13 :11 du livre des Révélations. Et la machine à tuer de Sarkozy se mis en route. Il faut continuer à tuer, tuer pour harceler et décourager ce Peuple qui refuse de se soumettre, cette population qui semble organiquement liée à Laurent GBAGBO. Il faut tuer, tuer les partisans de LG, les saints, les fils de DIEU, et les présenter cyniquement comme Ses victimes pour encore Le diaboliser.

 

C'est que c'est la bête, elle ne renonce jamais, et ce qu'elle ne peut avoir, elle le détruit.

 

Mais comme le SEIGNEUR Laurent GBAGBO le dit Lui-même : « Tenez bon. Et nous aurons la victoire, nous allons gagnez. » Il sait que c'est à Lui et à Son peuple la VICTOIRE. Cette Victoire qu'Il a toujours montrée, avec ses deux doigts en signe de V. Cette Victoire, Il l'a, depuis qu'Il a vaincu.

 

Il sait qu'Il a le peuple avec lui. Mais surtout DIEU est pour Lui. Il sait que tout est accompli. Ce dont Il se préoccupe, c'est :

Combien tiendront ; combien de familles seront éprouvées ; combien de mères seront meurtries. Combien, combien, et combien ?

 

Car la bête est animée d'une rage féroce. Elle frappe, elle détruit et elle tue désormais sans discernement. Mais elle va à sa perte. Seuls avec ses commanditaires, ils vont à leur perte.

 

Supplications

 

Mes frères, tenez bon. Ma sœur, tiens bon.

Maman, pleure ton fils et pleure ta fille, mais ne perds pas espoir en DIEU.

Il est fidèle ; il nous a envoyé son Fils et Il vaincra. Il vaincra en son temps. Le temps de DIEU.

DIEU est FIDÈLE, Lui qui, des milliers d'années après nos pères tient ses promesses. DIEU est FIDÈLE, Lui qui conduisit nos pères, comme promis, sur cette terre donnée en héritage aux fils d'Israël. Lui qui, aujourd'hui encore est à nos côtés, prêt à nous sortir des griffes de l'ennemi et à renouer comme promis une nouvelle Alliance avec son peuple bien aimé.

Oui CÔTE D'IVOIRE, oui ISRAËL, DIEU t'aime. Il t'a toujours aimé. Tu es son peuple élu.

 

Mais, interrogeons-nous maintenant.

Combien se souviennent que nous sommes Son peuple ? Combien savent que nous sommes Sa propriété ? Combien savent que c'est Lui, l'ÉTERNEL qui nous a menés sur cette terre dont nous sommes tant fiers ? Combien savent qu'Il est le DIEU Unique en qui nous devons croire ? Combien savent que chaque jour nous avons souillé Son Autel par des croyances en des objets, en des dieux qui n'existent pas ? Combien savent que nous L'avons abandonné pour embrasser les dieux de ceux que nous avons trouvés, en ces lieux ?

 

Oui ! Combien savent qu'aujourd'hui encore, pendant qu'Il se tient à nos côtés, Il est meurtri de voir une partie des fils d'Israël pactiser avec l'ennemi et adorer des dieux qui ne sont pas les nôtres ?

 

Oui ISRAËL, tu as failli. Oui CÔTE D'IVOIRE, tu as perpétué les péchés de tes pères. Tes péchés se sont accumulés jusqu'à DIEU, ton CRÉATEUR, ton GUIDE. Et comme Il l'avait promis qu'Il te sauverait si tu te repentais, Il l'avait aussi promis qu'Il te ferait payer jusqu'à expiation, tes péchés et ta traitrise.

 

«2.4 Écoutez la parole de l'Éternel, maison de Jacob, et vous toutes, familles de la maison d'Israël! 2.5 Ainsi parle l'Éternel: Quelle iniquité vos pères ont-ils trouvée en moi, pour s'éloigner de moi, et pour aller après des choses de néant et n'être eux-mêmes que néant? 2.6 Ils n'ont pas dit: Où est L'ÉTERNEL, qui nous a fait monter du pays d'Égypte, qui nous a conduits dans le désert, dans une terre aride et pleine de fosses, dans une terre où règnent la sécheresse et l'ombre de la mort, dans une terre par où personne ne passe, et où n'habite aucun homme? 2.7 Je vous ai fait venir dans un pays semblable à un verger, pour que vous en mangiez les fruits et les meilleures productions; mais vous êtes venus, et vous avez souillé mon pays, et vous avez fait de mon héritage une abomination.» (Jérémie)

 

Alors, YAKO Maman, YAKO mon frère. Pleure ! Pleure et implore le SEIGNEUR Notre DIEU. Pleure et supplie le PÈRE TOUT-PUISSANT pour qu'il prenne pitié de nous.

 

Faisons monter nos supplications pour que sa volonté, qui est en marche, s'accomplisse avec le moins de lourdeur possible pour nous.

 

Car SEIGNEUR, ton peuple souffre. Car l'ennemi est horrible, il est méchant, il est sanguinaire. Je voudrais dire qu'il est pire que tu ne l'as révélé aux prophètes.

 

SEIGNEUR, vois tes enfants sur les routes, meurtris, vois tes étoiles chuter sous la barbarie de l'ennemi, vois nos mamans saigner du cœur et prends pitié.

Pardonne-nous SEIGNEUR, DIEU. Pardonne tout le mal que nous t'avons fait, PÈRE TOUT PUISSANT. Pardonne-nous PÈRE. Regarde, nous n'en sommes qu'au début de ces quarante deux mois fixés par Ta Parole et vois les dégâts causés par le dévastateur dans nos familles, dans Ton Peuple.

 

Non PÈRE, ne t'inflige pas plus de mal que nous ne t'en avons commis déjà.

 

Je sais. Je sais que Ta colère est juste et que la sentence est juste. Je sais que nous méritons plus de sévérité pour tous ces siècles de péchés.

 

Mais je sais aussi que si un être aussi imparfait que moi, éprouve tant de douleur devant tant de cruauté de la part de l'ennemi, c'est que pour Toi, SEIGNEUR, je ne peux imaginer ce que cela pourrait être. YAKI, E SY, NAN TÊ SOU. Pardonne, PÈRE.

 

Mes frères, nous avons péchés, nous sommes dans le péché. Prions pour demander la clémence de l'ÉTERNEL. Implorons DIEU et restons mobilisés. Restons mobilisés autour de la VÉRITÉ pour soutenir LAURENT GBAGBO. Restons unis et mobilisés autour de la JUSTICE pour être avec LAURENT GBAGBO. Soutenons la VÉRITÉ et LA JUSTICE pour plaire à DIEU, Notre SEIGNEUR.

 

Nous ne pourrons plus dire que ce sont nos pères qui ont commis le péché de ne pas nous transmettre DIEU et Ses Valeurs. Cette fois, nous avons nous-mêmes le choix. Le choix de L'embrasser ou de Lui tourner le dos définitivement.

 

Que chacun prenne ses responsabilités maintenant. Il n y a plus d'autres temps.

 

Que le SEIGNEUR ait pitié de vous et que lui-même vous guide.

 

Ici prend fin l'exploitation des versets du livre des Révélations. A partir du prochain article jusqu'à la fin, il sera question, soit de confirmer tout ce qui a été avancé, soit d'expliquer d'autres révélations cachées dans d’autres prophètes.

 

Que DIEU vous garde et vous bénisse.


A. NEBELE Sanseu Epiphanie


31/05/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 14 autres membres