LGESTSEIGNEUR

Les quatre êtres vivants (Apocalypse chapitres 4 et 6)

«Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière. Le premier être vivant est semblable à un lion, le second être vivant est semblable à un veau, le troisième être vivant a la face d'un homme, et le quatrième être vivant est semblable à un aigle qui vole. Les quatre êtres vivants ont chacun six ailes, et ils sont remplis d'yeux tout autour et au dedans.» (Apocalypse 4.6-8)

 

Ces quatre êtres vivants, ce sont les mêmes qu'avait vus le prophète Ezéchiel (Ezéchiel 1.5-25 ; 10.9-22). Que symbolisent-ils ?

 

Tout d'abord, se rappeler que ce que DIEU fait voir dans le ciel, ce sont pour la plupart des représentations de ce que nous avons ou que nous aurons sur terre. Ces quatre êtres vivants en sont l'illustration.

 

En effet, le chapitre 6 (Apocalypse 6.1-7) nous montre que c'est de (et par) ces quatre êtres vivants qu'apparaissent les quatre premiers des six [1] qui vont s'allier à la bête pour détruire la nation des saints. C'est d'ailleurs en analysant ce chapitre 6 que l'on cerne assez clairement ce que chacun de ces êtres vivants représente dans la réalité.

 

Deux indications pour nous conduire.

1- Les yeux devant, derrière et partout (Ezéchiel 1.18 ; 10.12)

Ils indiquent que ces quatre êtres vivants sont des assemblées d'hommes. Ces yeux, ce sont en réalité toutes les paires d'yeux de tous ceux qui composent ces "assemblées".

 

2- Les différents visages (lion, veau, homme et aigle)

Ils indiquent une spécificité ou une spécialisation de chacune de ces assemblées. Ce sont donc des assemblées constituées et bien organisées remplissant chacune une fonction bien précise pour le bon fonctionnement de la nation sainte en ce qui concerne la terre.


L'on remarquera à cet effet, qu'Ezéchiel dit : «Leurs ailes étaient jointes l'une à l'autre ; ils ne se tournaient point en marchant, mais chacun marchait droit devant soi.» (Ezéchiel 1.9) C'est que, même étant imbriqué main dans la main pour un but commun, chacun avait sa tache ou sa spécialisation précise pour laquelle il travaillait sans déroger ni à droite ni à gauche.

 

En vérité, ces quatre êtres vivants sont quatre organes (institutions) d'un même corps (la nation des Saints de DIEU).


Cela dit, comment identifier formellement ces quatre assemblées (ou organes) spécifiques de la nation ? - "Apocalypse 6" donne toutes les clés. Et, le sens auquel renvoient les symboles contenus dans ces versets permet d'y arriver.


Il faut savoir que l'ouverture des six sceaux équivaut pour l'agneau à trouver six hommes dans la nation sainte et à les mettre en selle. La difficulté qu'il y a à ouvrir chaque sceau correspond à la difficulté qu'il y a à trouver, dans la réalité, celui qui correspond au profile énoncé par l'ÉTERNEL.


Il faut aussi comprendre qu'à l'ouverture des sceaux, chaque fois que l'un des êtres vivants dit : «Viens» (Apocalypse 6.1, 3, 5, 7), cela signifie que c'est du sein de cet être vivant que l'agneau aura réussi à trouver celui qui correspond au profile lié à la tâche pour laquelle il est appelé. En d'autres termes, quatre des six personnes que l'agneau doit découvrir doivent provenir des quatre êtres vivants (assemblées spécifiques ou organes de la nation).


De tout ce qui précède, il ressort que :
 

- le lion symbolise la chefferie, la royauté.

De ce fait, le premier être vivant à la face de lion désigne toute l'assemblée de ceux, parmi le peuple, qui pourraient former la royauté (ou l'exécutif). C'est pourquoi celui qui apparait, sortant de cet être vivant, sera fait roi (une couronne lui fut donnée). (Apocalypse 6.2)

L'arc qu'il tient symbolise le perchoir de l'hémicycle (Assemblée Nationale). C'est dire donc, que cet homme détiendrait la présidence de cette institution avant de recevoir la couronne (ou la présidence). Il exercerait donc, déjà, dans le cercle du pouvoir (de la couronne) avant de l'obtenir.

 

- le veau symbolise la force incontrôlée et débridée.

Il s'agit de cette force qui pourrait se manifester et partir en vrille quand le peuple se déchaine. L'être vivant à la face de veau désigne, de ce fait, tout le peuple qui constitue la nation. C'est ce qui peut expliquer que celui qui apparait par cet être vivant puisse symboliser la division, la fracture irréductible et la haine entre les fils de la nation sainte, au point de provoquer que les hommes de la terre (du peuple donc) s'égorgeassent entre eux.

 

- la face d'homme figure la justice des hommes

C'est ce que signifie l'instrument (la balance) dans la main de celui qui en sort. (Apocalypse 6.5) Il s'agit de l'institution judiciaire et de tous ceux qui la composent.

Quand cet homme apparait, on le voit en train de codifier les échanges (une mesure de blé pour…).  La face d'homme symbolise donc, pour les hommes, la justice et l'équité en vertu de lois préétablies.

Or, c'est cela qui sera foulé au pied dans la nation sainte. Et, celui que l'agneau fait apparaitre par cette institution porte la responsabilité de l'iniquité qui s'installera jusqu'au sommet de la nation. Car cet homme qui incarne la justice, par la balance dans la main, fut le premier à énoncer que l'accession au pouvoir (l'huile et le vin) ne soit soumise à aucune loi déjà écrite. (Apocalypse 6.6). Cautionnant par là même, un règne d'injustice et d'impunité dans la nation.

 

- l'aigle en plein vole représente l'armée dans toutes ses composantes.

Ce qui signifie que le personnage qui apparait à l'ouverture de ce sceau aurait forcément une histoire liée à cette institution.

Par ailleurs, l'une des quatre divisions - Nord, Sud, Est et Ouest - du pays (le quart de la terre), probablement celle à laquelle appartient cet homme, sera soumise à des tueries massives orchestrées par l'armée (l'épée). Ce qui aura certainement pour corolaire un exode de la population, l'exposant à la famine et aux animaux sauvages. (Apocalypse 6.8)   

 

Comme on le voit donc, ces quatre êtres vivants ne sont nullement des monstres comme aurait pu le laisser croire la description qui en est faite. Ce sont quatre entités (ou organes), composantes de la nation sainte, desquelles l'agneau, celui qui vient au nom du SEIGNEUR doit identifier et révéler quatre des six hommes qui s'avéreraient des traitres à l'alliance sainte et à leur peuple. Car ils  contribueraient aux côté de la bête [2] à persécuter leur peuple pendant les quarante deux mois qui lui sont impartis.

 

La sagesse appartient à DIEU. Gloire à Celui donc qui a fait toutes choses par Jésus Christ la lumière de l'ÉTERNEL notre DIEU dans le monde.



Les six [1].

 

 

A NEBELE Sanseu Epiphanie



13/05/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres