LGESTSEIGNEUR

Le temps de l'accomplissement, temps de la vérité

«Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre ; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée. Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère ; et l'homme aura pour ennemis les gens de sa maison. Celui qui aime son père ou sa mère plus que moi n'est pas digne de moi, et celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi ; celui qui ne prend pas sa croix, et ne me suit pas, n'est pas digne de moi. Celui qui conservera sa vie la perdra, et celui qui perdra sa vie à cause de moi la retrouvera.» (Matthieu 10.34-39)

 

Car dans la même maison et sur le même lit, il y aura d'un côté celui qui suit le mensonge et de l'autre celui qui est pour la vérité et la justice. Les uns tueront pour faire droit au mensonge, pendant que les autres soupireront et souffriront sous le poids de l'injustice. Les uns prospèreront pour avoir répondu aux séductions de l'iniquité, pendant que les justes sont piétinés pour avoir revêtu le manteau de la justice et de la vérité. En fin de compte, ne sommes nous pas divisés à cause de notre perversion envers la vérité ?


Car, s'il est vrai que tous nous recherchons celui qui dit : «Je suis la vérité», n'est-ce pas en tout et partout qu'il faut la rechercher, cette vérité ?

D'où vient-il donc que nous soyons divisés sur la question de la recherche de la vérité ? - A cause de ce que nous sommes méchants et hypocrites.

 

C'est pourquoi il sera une pierre d'achoppement et un piège pour ceux qui biaisent avec la vérité et la justice. Le piège ouvert ne s'est-il pas refermé sur le mensonge ?

 

Les signes sont patents. Si la désapprobation n'était que murmure, elle a fini par se cristalliser pour se traduire désormais en actes. Un recensement (RGPH) annoncé à grands cris n'a pu se faire, exprimant de fait un mécontentement général. Côté extrémisme, on s'immole désormais dans ce pays.


Fragilisé et fébrile, le faussaire est aux abois. Il menace, marchande (avec le FPI), court de maison en maison (traque des cyberactivistes) et de nation en nation (médias au Cameroun et au Bénin) pour colmater le plâtre qui, de plus en plus, se fissure. La confusion est apparente.

 

Or, quiconque s'est appuyé sur la vérité a la tête haute. Parce qu'il n'est point possible qu'il soit confus.

Car les ténèbres n'ont pas force sur la lumière et le mensonge, s'il séduit, ce n'est que pour un temps ; il n'a jamais confondu la vérité.


DIEU aime la vérité et la justice. C'est pourquoi il est écrit : «Voici ce que vous devez faire : dites la vérité chacun à son prochain ; jugez dans vos portes selon la vérité et en vue de la paix ; que nul en son cœur ne pense le mal contre son prochain, et n'aimez pas le faux serment, car ce sont là toutes choses que Je hais, dit l'ÉTERNEL.» (Zacharie 8.16-17)  


On ne peut servir DIEU et le mensonge. Que la vérité ne soit pas un piège pour vous.




04/06/2014
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres