LGESTSEIGNEUR

Daniel 2 – L’Europe impérialiste : le royaume de bronze

Après les royaumes d'or (Nabuchodonosor) [1] et d'argent (Alexandre) [2], la troisième domination sur l'humanité est celle du royaume de bronze (ou airain).

 

Il «dominera sur toute la terre» est la caractéristique qui permet de retrouver ce troisième royaume. Il s'agit en fait de l'animal à quatre têtes du chapitre 7 [3], auquel «la domination fut donnée» (Daniel 7.6). Ce sont aussi «les quatre cornes» qui s'élevèrent aux quatre vents des cieux (Daniel 8.8) [4]. Il s'agit en fait de la domination qu'exerça l'Europe sur le monde par le biais des quatre grands empires coloniaux (France, Angleterre, Espagne, Portugal). Ces quatre nations étendirent leur domination sur la terre entière. C'est d'ailleurs ce que dit, si bien, Daniel : c'est «un troisième royaume, qui sera d'airain, et qui dominera sur toute la terre».

 

Mais pourquoi l'airain (un alliage) pour signifier ce troisième royaume au lieu d'un métal pur comme pour les deux premiers ?

 

L'image de l'alliage traduit et confirme l'aspect même de cette troisième domination qui n'est pas conçue comme les deux précédentes.

A la différence des deux premiers royaumes (Nabuchodonosor et Alexandre), cette troisième domination fut exercée par plusieurs nations à la fois. L'alliage de métaux signifie que cette domination, à l'image de l'airain (le bronze), est constituée de plus d'une nation. Elles furent quatre pour étendre la domination aux quatre coins de la terre.

Toutes issues de la même souche, elles ne font qu'une et une même domination aux yeux de Celui qui sait toute chose. Car pour le SEIGNEUR, ces quatre empires coloniaux ne faisaient qu'un pour la même domination, celle de l'Europe sur le monde. C'est pourquoi, malgré qu'elles soient plusieurs, la Parole ne dit pas qu'il y aura quatre royaumes qui domineront toute la terre. Elle annonce plutôt «un troisième royaume» mais d'airain. C'est-à-dire un troisième royaume, formé cette fois d'un assemblage (alliage).

 

Pourquoi le bronze, de moindre importance que l'or et l'argent pour caractériser cette domination ? 

 

Remarquons qu'avec ces empires coloniaux la terre connut la plus grande utilisation de l'homme comme produit d'échange. Avec ces empires, des hommes devinrent comme des bêtes entre les mains de leurs semblables. Sous cette troisième domination, des humains furent traqués, capturés, parqués, transportés pour être écoulés comme des marchandises. D'autres furent massacrés, chassés ou parqués dans des réserves pour être spoliés de leur territoire. Du temps de ce troisième royaume, la terre connut le pire des massacres sur le genre humain, avec les guerres les plus meurtrières de tous les temps. La méchanceté humaine, avec cette domination, se révéla nue, brutale, impitoyable, sauvage.

 

Avec ce troisième royaume, qui se laissait encore instruire par la sagesse ? Les dominateurs, qui, hier, brandissaient la Bible pour justifier sa barbarie sur les peuples opprimés, n'en savaient plus que faire. L'on repoussa loin, très loin DIEU.

Quoi de plus naturel qu'en retour l'estime de l'ETERNEL pour cette domination soit des plus faibles. C'est la mesure de cette estime que traduit le bronze qui lui est accordé.

 

Encore une fois, n'oublions pas : DIEU et tout ce qui est de l'ÉTERNEL est d'or.

Si donc nous sommes passés de l'or à l'argent puis au bronze, c'est que la valeur a plongé. Et, le moins que l'on puisse dire, quand nous ne valons plus que du bronze aux yeux de l'ÉTERNEL, est que le monde s'est inexorablement engagé, et la tête la première, vers le néant. Car, si cette image exprime combien ces royaumes se sont dépréciés aux yeux de l'ÉTERNEL, elle traduit beaucoup plus le fossé qui s'est au fur et à mesure creusé entre DIEU et nos souverains et entre DIEU et nous qui nous laissons mener par ces rois.

Car, sur une échelle de valeur, avouez que le fossé est infranchissable entre l'or et le bronze. Si vous ne le percevez pas, imaginez cela en termes d'échanges.  Qui  d'entre nous échangerait son or contre de l'argent, à plus forte raison contre du bronze ? Mais il y a pire, d'autant que la chute n'est pas terminée. La plongée continuera jusqu'au «comble de l'iniquité», au moment où pour avoir entièrement choisi d'être vil le monde ne vaudrait plus que du fer aux yeux de l'ETERNEL.

 

La quatrième domination, le royaume de fer [ici]

 

 

A NEBELE Sanseu Épiphanie



17/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres