LGESTSEIGNEUR

Daniel 2 - Alexandre le Grand : le royaume d’argent

Quatre dominations ont étés prophétisées par Daniel avant la fin des temps. La seconde partie de la statue constitue le second grand royaume, celui qui vint après Nabuchodonosor [1].

 

Avec l'analyse de la vision du chapitre 7, l'on sait désormais que ce second royaume est celui d'Alexandre le Grand [2].  Il fut certes, un très grand roi, mais sa renommée n'atteignit pas celle de Nabuchodonosor. En tout cas, si grand, si puissant qu'il ait été, Alexandre ne connut pas la gloire de Nabuchodonosor, selon la révélation faite à ce dernier. Car lui disait Daniel : «Après toi, il s'élèvera un autre royaume, moindre que le tien».    

 

Quelles dispositions morales présentait ce second roi ?

Rien, ne nous est parvenu de la Bible pour en juger. Mais nous pouvons emprunter, pour nous en faire une idée, ce qu'en disent d'autres écrits. Et voici ce que l'on apprend :

 

Extraits : 

«Poursuivant son avancée vers le sud, Alexandre rencontre la grande armée perse commandée par Darios III, au nord-est de la Syrie. La bataille d'Issos, en 333 av. J.-C., s'achève sur une victoire éclatante d'Alexandre. Coupé de ses bases, Darios III s'échappe vers le nord, laissant sa famille aux mains d'Alexandre — qui la traite avec un royal respect

 

«L'assassinat de Darios par l'un de ses satrapes dans les mois qui suivent permet à Alexandre de se considérer désormais comme le légitime dirigeant de l'Empire perse. Il doit néanmoins poursuivre l'assassin de Darios, ce qui l'entraîne aux confins de l'Iran.»

 

Microsoft ® Encarta ® 2009. © 1993-2008 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

 

C'est peut-être assez mince, comme témoignage, mais ces deux faits nous permettent d'envisager sur le plan éthique ce grand conquérant que fut Alexandre.

 

Par ailleurs, il est à remarquer la pureté du métal (argent) qui symbolise ce règne. Ce n'est pas un alliage. Car, comme celui de Nabuchodonosor (d'or pur) et au contraire des deux dernières dominations qui suivront, ce règne, Alexandre ne le doit qu'à sa vaillance, à sa force et à sa puissance.

Par chacun de ces deux règnes (Nabuchodonosor et Alexandre), c'est un même peuple (Babylone puis Javan) qui gouverne et domine par la puissance de son seul souverain, à qui DIEU confia la domination. La pureté du métal (or ou argent) signifie que c'est véritablement un seul souverain et un seul royaume qui s'éleva pour dominer à chacune de ces deux périodes, ce qui ne sera pas le cas pour les deux prochaines dominations (de bronze et de fer mélangé à l'argile).

 

Mais comme le dit la prophétie, ce deuxième royaume fut d'une d'une renommée moindre que le premier. Et même si Alexandre fit preuve d'humanité au cours de ses conquêtes, certainement qu'il ne surpassa pas Nabuchodonosor sur le plan de sa disposition à écouter DIEU, dans sa gestion des hommes. C'est ce que traduit l'argent, de valeur moindre que l'or, qui lui est attribué. 

DIEU et ce qui émane de Lui étant d'or, cette valeur (argent) de ce second royaume nous indique déjà, la séparation du monde d'avec ce que l'ÉTERNEL aurait voulu comme ligne de conduite pour l'humanité. 

 

 

La troisième domination, le royaume d'airain [ici]

A NEBELE Sanseu Épiphanie



17/02/2013
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres